Le stade rennais revient vaincu de la Beaujoire

© AFP
© AFP

Défaite historique des rouge et noir : un pénalty marqué par le capitaine nantais Abdoulaye Touré, et les Canaris, invaincus à domicile, grimpent à la quatrième place à l'issue de la septième journée du championnat de Ligue 1.
 

Par avec AFP

Cela faisait six ans que les Nantais n'avaient plus battu les Rennais, l'année de leur retour en L1. Et quatorze ans qu'ils ne l'avaient plus fait à la Beaujoire, devant leurs supporters.

Un match qui s'est déroulé sans l'ambiance d'un derby car les fans rennais avaient décidé de boycotter ce court déplacement pour protester contre les mesures sécuritaires entourant les supporters.

Grâce à cette victoire, Nantes, entraîné par l'ancien rennais Christian Gourcuff, dépasse au classement, avec 13 points, son grand rival (11 points).

Un entraîneur nantais qui s'est déclaré très heureux de cette troisième victoire d'affilée à la Beaujoire, sur le même score (1-0), sans jamais encaisser de but..

"Je suis content pour le club, car cette victoire représente quelque chose. J'ai apprécié le comportement de l'équipe dans l'abnégation, la solidarité. Ils ont été irréprochables, ils sont joueurs, ils se battent ensemble et l'ambiance rejaillit forcément sur la compétitivité et les résultats de l'équipe. On a eu des séquences intéressantes. Si on avait mis un deuxième but, on aurait pu avoir plus de sérénité. On a encore une grosse marge de progression. J'attends encore plus de maîtrise, mais sur le plan défensif on a été très costauds, avec une défense centrale qui régnait et qui nous a épargné beaucoup de désagréments."

Pour le Stade rennais, c'est plutôt une mauvaise série qui se poursuit : les rouge et noir viennent de jouer, deux fois de suite, avec le handicap de deux jours de récupération de moins que son adversaire (face à Lille dimanche, puis face à Nantes) et n'a plus gagné un match depuis le 25 août. C'était à Strasbourg (2-0).

 "Il faut vite se remettre la tête à l'endroit. Je n'ai pas été bon, globalement, mentalement, et j'ai laissé mon équipe à dix. Je suis rentré dans le jeu des défenseurs nantais, malgré mon expérience. Je suis très déçu de moi", a confié l'attaquant de Rennes Mbaye Niang, après le coup de sifflet final.


Et le prochain match des rennais s'annonce bien difficile : ce sera dimanche soir à Marseille.

 

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus