Racheter un ancien lycée, le retaper et en faire un lieu culturel, le pari de Rod et Aurélie

Abandonné depuis 1991, le lycée agricole de Saint-Georges-de-Reintembault se trouve désormais entre les (bonnes) mains de Rod et Aurélie. Ce couple a racheté l'endroit en novembre et use de son huile de coude pour le transformer en lieu de vie et future place culturelle.

L'ancien lycée agricole de Saint-Georges-de-Reitembault, bientôt un lieu de vie pour Rod et Aurélie mais aussi une place culturelle pour les habitants
L'ancien lycée agricole de Saint-Georges-de-Reitembault, bientôt un lieu de vie pour Rod et Aurélie mais aussi une place culturelle pour les habitants © DR

Ils ont appelé ça le "Collège foufoufou" et documentent leur projet sur les réseaux sociaux. Rod et Aurélie, bretons d'adoption, habitants de Saint-Malo sont dans la phase "on casse tout, la phase la plus drôle".

Le couple a racheté un ancien lycée agricole à Saint-Georges-de-Reintembault, près de Fougères. 1 900 m² de superficie couverte sur deux étages et 6 000 m² en extérieur dont une cour de 2 000 m². Ils ont de quoi faire.

© DR


Prendre un virage vers une nouvelle vie


L'année 2020 a été décisive dans le choix du couple, avec les confinements, l'épidémie. Et comme rien n'est garantie pour 2021, ils ont décidé de prendre un nouveau tournant. "Nous le premier confinement, on a adoré être ensemble tous les deux. On s'est dit quitte à être ensemble tout le temps, autant changer de cadre, se départir des contraintes de loyers ou de prêts. Moi je travaille dans la musique, Aurélie dans l'événementiel. L'activité a manqué. Il fallait trouver une solution de vie pérenne, pour ne pas se retrouver dans la merde financièrement." 

Avec un budget de 50 000 euros, fruit de la vente d'un bien, ils écument les annonces, dans toute la France. "C'est presque un hasard qu'on se retrouve en Ille-et-Vilaine, près de Saint-Malo", relève Rod. Ils tombent alors sur ce fameux lycée. "Quand les gens voient ça, ils ont du mal à se projeter." Mais lui est très emballé : "Ce qui m'a plu ? L'architecture extraordinaire, avec ces espaces cubiques." Il ajoute : "Même s'il a été pillé, vandalisé, la structure, les murs sont en très bon état, il n'y a pas de moisissures. " 

Rod, en plein chantier
Rod, en plein chantier © DR


Un lieu de vie, de culture, avec les chauve-souris et les artistes


Rod et Aurélie espèrent pouvoir vivre sur place en 2021. Tout dépendra encore de l'épidémie. Ils aimeraient même, à terme, se diriger vers l'auto-suffisance. 

Ce qu'ils veulent surtout, c'est en faire un lieu culturel pour les habitants, avec un accès gratuit pour le public, à des expositions, du street art, des concerts, en prenant en compte la quiétude des premiers habitants. "Le lycée était abandonné depuis 30 ans, la nature y a repris ses droits. On a une colonie de chauve-souris rare installée au deuxième étage. On compte bien ne pas nuire à nos voisines. On fera en fonction."

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par 🅻🅴 🅲🅾🅻🅻🅴🅶🅴 🅵🅾🆄 🅵🅾🆄 🅵🅾🆄 (@lecollegefoufoufou)


En attendant, ils déblaient, nettoient. Le projet suscite l'enthousiasme de la maire et des habitants qui viennent prêter main forte. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société culture