Saint-Malo : la fameuse classe "prépa" du lycée maritime sera finalement maintenue

Ils ont eu gain de cause. Enseignants et élèves du lycée maritime de Saint-Malo ont obtenu le maintien de leur classe "passerelle", qui permet aux Bac pro de préparer l’entrée à l’ENSM. Ils considéraient cette classe comme un outil de "promotion sociale". Leur mobilisation a payé.

© GLM/FTV

Leur détermination a fini par payer. Après des mois de mobilisation, enseignants et élèves du lycée maritime Florence Arthaud de Saint-Malo ont obtenu gain de cause auprès du Ministère de la Mer : leur classe "MAN" (mise à niveau) sera maintenue au moins jusqu’à la rentrée 2022.

Cette classe "passerelle" permettait depuis plusieurs décennies aux élèves titulaires d’un Bac pro de préparer le concours d’entrée à l’Ecole Nationale Supérieure Maritime, et de devenir ainsi officier de la Marine Marchande.

Avec la fin du concours au profit de la plate-forme "Parcours Sup", elle devait-être supprimée. Ce qui avait provoqué mouvements de grève et manifestations à Saint-Malo, à l’appel d’un collectif d’enseignants, qui avait obtenu le soutien de la Ville et de la Région Bretagne.

 

© GLM/FTV

 

Un outil de "promotion sociale"

Le Collectif d'enseignants du lycée maritime considérait cette classe comme un outil indispensable à la "promotion sociale et l’égalité des chances" pour les bacheliers professionnels. 

Le cabinet du Ministère de la Mer les a donc entendus. "La classe MAN sera maintenue au moins jusqu’à la rentrée 2022, précise Mehdi Abassi, membre du Collectif. Jusqu’à la création effective d’au moins un nouveau BTSM type mécatronique. Les portes d'entrée vers l’enseignement supérieur maritime, y compris l’ENSM, seront donc conservées. C'était notre objectif."

 

 

  

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mer éducation société