Route du Rhum. Décès de Mike Birch. L'hommage de la course au large

Le skipper canadien Mike Birch est décédé ce mercredi 26 octobre 2022, chez lui dans le Morbihan, à l'âge de 90 ans. Il avait remporté la première Route du Rhum en 1978. A Saint-Malo, à quelques jours du départ de la transatlantique en solitaire, les coureurs au large lui rendent hommage.

98 secondes d'avance sur son concurrent. Pas une de plus. Ce 28 novembre 1978, Mike Birch entre dans l'histoire de la Route du Rhum : à 47 ans, il franchit la ligne d'arrivée en tête, après avoir coiffé sur le fil le Français Michel Malinovsky.

Le skipper canadien s'est éteint, à l'âge de 90 ans, ce 26 octobre 2022, à son domicile de Brec'h dans le Morbihan. "Il était diminué depuis plusieurs mois. Il est mort tout doucement cette nuit dans son sommeil" déclare France Birch, l'épouse du marin. 

"Pour moi, c'était un héros"

"Il a fait entrer la course dans la légende en s'imposant en multicoque" écrit l'organisation de la transatlantique en solitaire, dans un tweet. Mike Birch a participé six fois à la Route du Rhum, la dernière remontant à 2002.

A dix jours jours du départ de la 12e Route du Rhum, le monde de la course au large rend hommage à Mike Birch. A commencer par Charlie Capelle, lequel évoque un "mentor". "Pour moi, c'était un héros car il a fait rêver énormément de gens et de navigateurs comme moi" relate-t-il, très ému. En 2018, pour la 11e édition de la transatlantique en solitaire, le skipper canadien était revenu sur les pontons de Saint-Malo pour baptiser le voilier de Charlie Capelle. "On avait une relation plus qu'amicale, c'était un père, un guide".

Mike, torse nu dans son ciré, qui se nourrissait de biscuits et de thé. C'est vraiment une icone de la course au large

Roland Jourdain

Skipper Route du Rhum

"La première et la grande image que je garderai de Mike, c'est cette arrivée de la Route du Rhum, indique pour sa part Roland Jourdain. C'est la petite libellule jaune sortie d'on ne sait où et qui met à la rue le monde du monocoque. Mike, torse nu dans son ciré, qui se nourrissait de biscuits et de thé. C'est vraiment une icone de la course au large"

"Mike, il a ouvert la voie aux multicoques légers, se souvient Halvard Mabire. Les personnalités de Mike et de Michel Malinovsky, qui ne sont plus là aujourd'hui, ça a vraiment lancé la légende du Rhum. Pour une course, c'est important, dès sa première édition, d'avoir des personnalités comme ça. Eux ils ont révélé la Route du Rhum et la Route du Rhum les a révélés aussi car tous les deux étaient très peu connus du grand public".

"J'ai envie de voir ce qu'il se passe sur la mer"


Né à Vancouver, Mike Birch est devenu coureur au large tardivement, après avoir bourlingué ici et là, dans différents métiers, dont celui de mécanicien auto en Angleterre. 

Il dit un jour à l’un de ses collègues, "j’ai envie de naviguer, voir ce qu’il se passe sur la mer". Et il est parti. Se sont alors enchaînés les convoyages, d’abord comme équipier puis seul à la barre. Mike croise la route de Walter Greene. Une rencontre qui sera déterminante pour la suite de sa carrière. L’architecte précurseur lui confie plusieurs trimarans d’un nouveau genre que Mike va prendre plaisir à mener de l’autre côté de l’Atlantique.

Dans son livre, "J'ai chevauché les océans", paru en 2017, Mike Birch racontait son étonnant parcours. Et ses mille et une vies.