L'incroyable aventure de la première navette à la voile entre Quiberon et Belle-Île

Proposer une liaison régulière à la voile à faible impact environnemental pour passagers entre Quiberon et Belle-Île, c'était le rêve un peu fou de Léon Passuello. Et puis un jour, le rêve devient réalité. Depuis mai 2021, le catamaran de Léon et ses 2 associées assure la traversée.

 

Le rêve de Léon

A l'origine du projet « Îliens », c'était en 2018,  Léon Passuello et ses deux associés Lou Le Galliot et Jonas Duvivier se sont imaginés une liaison maritime à la voile à bord d’un catamaran huit mois de l’année entre Quiberon et Belle-Île-en-Mer. Un transport décarboné, à taille humaine, pour limiter l’impact des voyageurs sur la biodiversité.

Leur idée était simple: offrir une alternative pour se rendre à Belle_Île en prenant son temps et en proposant un tourisme responsable.

Léon a projeté un voyage en bateau qui aille plus loin qu'une "simple traversée" entre Quiberon et Belle-Île. Cela pourra être l'occasion pour les passagers d'observer la faune et la flore et prendre conscience que tout cela reste très fragile. 

Et puis un jour…

Le rêve devient réalité

Une fois lancée, rien ne va arrêter les 3 associés. Léon raconte: "On avait aucune expérience commerciale ou financière. On avait même pas vécu ni l'un ni l'autre l'achat d'une maison".

Les marins repèrent un gros catamaran dans le sud de la France. Le budget est énorme. Ils ont à peine 10 000 euros en poche. Léon, Jonaz et Lou s'accrochent. Ils parviennent à séduire le vendeur et surtout les banques. 

Quelques jours plus tard, l'affaire est conclue. Le convoyage s'organise. Après 12 jours de mer, un passage de Gibraltar et une remontée du Golfe de Gascogne, Saona arrive dans son nouveau port d’attache Quiberon le 22 avril 2021.  A son bord, Léon et Jonaz sont heureux, l’Aventure Îliens est lancée !

Il y a énormément de gens qui m'ont mis des bâtons dans les roues, heureusement il y a une majorité de gens qui ont cru au projet. Il y en a quelques uns qui m'ont dit que ça ne marcherait pas et pourtant on l'a fait ! La victoire c'est d'être là aujourd'hui.

Léon Passuello

Première saison, premier bilan

Alors que la saison touche à sa fin, Léon et ses associés sont revenus à l'occasion d'une soirée au festival des aventuriers de la mer à Lorient sur cette première saison d'Iliens. 

"On vit un truc incroyable. Il y a des profils très différents parmi les passagers, du nouveau né à la grand mère de 85 ans qui tellement heureuse d'aller jusqu'à Belle Ile à la voile..". 

Léon tempère aussi son enthousiasme en revenant sur les difficultés quotidiennes, la tenue de la billeterie, la rotation des marins, nombreux pour faire fonctionner le bateau tout l'été. 

Il n'empêche que le bilan est plus que positif:

Entre le 14 mai et le 25 septembre, 13 300 passagers ont choisi cette traversée qui dure 1h15 entre Quiberon et Belle-île.  A raison de 3 rotations par jour, 7 jours sur 7 en pleine saison (Juillet / Août) cela représente environ 572 traversées avec un joli record de 248 passagers en un jour (capacité maximum du voilier 69 passagers à bord).

En basse saison, il y a 2 rotations par jour  le mercredi, le vendredi ainsi que le week-end

La navette continue les traversées jusqu’au 07 novembre. Le bateau partira ensuite en hivernage

Pour revivre la genèse de cette aventure maritime humaine et sensible, au plus près des émotions, des rêves, mais aussi des peurs et des doutes de son créateur : Littoral la route est bleue, un film de Nina Montagné. Coproduction Bleu Iroise.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
voile environnement