• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

La Ligue 1 trouvera-t-elle cette saison un dribbleur aussi précoce qu'Ousmane Dembélé?

Ousmane Dembele, le jeune prodige du Stade Rennais, après avoir marqué un de ses 3 buts lors du derby au Roazhon Park face à Nantes - 06/03/2016 / © AFP - D. Meyer
Ousmane Dembele, le jeune prodige du Stade Rennais, après avoir marqué un de ses 3 buts lors du derby au Roazhon Park face à Nantes - 06/03/2016 / © AFP - D. Meyer

La Ligue 1 va faire son retour dès le 18 août prochain. Ousmane Dembélé (19 ans) a quitté Rennes en mai dernier pour Dortmund. Qui va pouvoir remplacer ce surdoué du football?

Par AFP

La saison dernière, le meilleur Espoir du Championnat de France choisi par l'UNFP, Ousmane Dembélé, avait 18 ans, marqué 12 buts et délivré 5 passes décisives en 26 matches de L1, avant de s'engager avec le Borussia Dortmund pour 15 millions d'euros jusqu'en 2021. Un autre phénomène de précocité semble tout désigné pour le remplacer: dribbleur agile techniquement et comme imperméable à la pression, Kylian Mbappé a signé, à 17 ans, son premier contrat professionnel dans son club formateur de Monaco cet
été, avant de remporter l'Euro des moins de 19 ans avec l'équipe de France.

Un de ses coéquipiers chez les Bleuets a également impressionné, le Guingampais Ludovic Blas (18 ans). Reste à savoir s'ils auront le temps de jeu nécessaire pour continuer leur progression. Mbappé notamment pourrait être barré par un autre grand espoir techniquement très à l'aise, le Guadeloupéen Thomas Lemar (20 ans), devenu incontournable à Monaco.

La L1 compte d'autres artistes du dribble qui doivent prendre leur revanche après une saison tronquée par les blessures: à Lyon, Nabil Fekir (23 ans) est très attendu, tout comme Paul-Georges Ntep (24 ans) à Rennes, tandis que Sofiane Boufal (22 ans), annoncé sur le départ à Lille, n'est toujours pas parti. Sans parler de Bernardo Silva (21 ans) à Monaco, qui a manqué l'Euro remporté par son pays sur blessure.

A lire aussi

Sur le même sujet

Jacline Mouraud explique sa présence à l'université d'été du MEDEF

Les + Lus