Langues régionales : vif débat entre Paul Molac et la France Insoumise à l'Assemblée nationale

© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP

Les écoles privées hors contrats étaient au coeur des débats à l'Assemblée nationale ce jeudi et ont donné lieu à des échanges animés entre des députés de la France Insoumise et les députés bretons, qui ont défendu le réseau des écoles Diwan.

Par Krystell Veillard

Les discussions sur les écoles en langues régionales et l'agrément de réseaux d'établissements privés hors contrat ont donné lieu à de vifs débats, ce jeudi à l'Assemblée nationale, des débats relayés sur les réseaux sociaux. Les députés bretons, Marc Le Fur et Paul Molac en particulier, se sont élevés contre les propos d'Alexis Corbière, qui s'est prononcé contre le développement de ces écoles hors contrats, qui vont à l'encontre du service publique de l'enseignement. Le député de la France Insoumise a notamment mentionné les écoles régionales, qui pratiquent l’enseignement immersif, telle Diwan, qui pour lui, peuvent véhiculer des idéologies anti-républicaines.


"Idéologies identitaires anti-républicaines"

"Vous vous trompez si vous ne montrez que de la bienveillance envers ces écoles. En effet, elles véhiculent parfois des idéologies identitaires anti-républicaines" a ainsi déclaré Alexis Corbière, précisant quelques instants plus tard : "Monsieur Le Fur, lorsque vous dites que des familles souhaitent que leurs enfants parlent la langue de leurs parents, on peut entendre votre argument. Mais faisons attention : je suis élu en Seine-Saint-Denis où beaucoup de Français ont des parents dont la langue n’est pas une langue régionale. Comment accueillons-nous cette situation ? Quand des gens voudront apprendre le portugais ou l’arabe, langues de leurs parents ou de leurs grands-parents, que leur dirons-nous ? Notre réponse ne peut pas être à géométrie variable."
 
Vidéo Youtube Débats Assemblée nationale sur les écoles hors contrat
Vif débat sur les école Diwan, entre les députés Alexis Corbière (FI) et Paul Molac (LREM)


Les députés bretons défendent Diwan

De nombreux députés ont réagi à ces propos, dont les Bretons Marc Le Fur, qui a également condamné les propos d'une députée LREM, Sylvie Charrière, qui a assimilé l'enseignement des langues régionales aux réseaux terroristes. Paul Molac a quant à lui répondu à Alexis Corbière : "Je tiens juste à dire à M. Corbière que la solution se trouve dans le plurilinguisme, et que le plurilinguisme nous éloigne beaucoup du monolinguisme d’État que nous avons subi trop longtemps. (...) Vous avez stigmatisé les écoles Diwan : elles ont entre 97 % et 100 % de réussite au baccalauréat. (...) Ces écoles n’ont rien à voir avec la caricature que vous avez voulu en faire." Il a tenu a rappeler notamment que ces établissements sont soutenus par des défenseurs de la langue bretonne, une langue qui a longtemps été interdite à l'école et que à cette époque-là, les enfants qui la parlaient étaient punis.


 

Sur le même sujet

Les + Lus