• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Le bois s'invite dans nos maisons

© Benoît Le Vaillant / France 3 Bretagne
© Benoît Le Vaillant / France 3 Bretagne

Les maisons en bois attirent de plus en plus de monde : local, renouvelable, facile à poser, plus durable et plus isolant que l'ardoise. Même s'il est plus cher, certains ont décidé de tout miser sur ce secteur.

Par Baptiste Galmiche

De plus en plus de personnes se lancent dans l'aventure des maisons en bois. Selon le cabinet d'expertise Xerfi, les mises en chantier de ces maisons ont bondi de 400 % entre 2001 et 2011. Les habitations en bois représentent 10,4 % de l'ensemble des mises en chantier en 2014.


Ralentissement en 2014

Cependant, comme le note "France Bois Forêt" dans son enquête annuelle de 2014, "le marché de la construction bois n'échappe pas à la crise et connaît un certain ralentissement." En 2014, 1 984 entreprises se positionnent sur ce marché, en baisse de 10 % par rapport à 2012. Le chiffre d'affaires a, lui aussi, baissé de 8 % sur cette même période.

Le Grand Ouest compte 370 des 1 984 entreprises françaises présentes sur le marché de la construction de bois (c'est-à-dire que le bois représente un aspect de leurs activités). Cela représente, sur le plan national, une baisse d'environ 9 % par rapport à 2012. La part moyenne de la construction bois dans le CA total de ces entreprises est de 41 %, en baisse de 18 points par rapport à la même année.

Un matériau avantageux

Depuis le début des années 2000, le marché de la construction de bois est toutefois tendanciellement en expansion, car ce matériau procure de nombreux avantages. En plus d'être respirante, la toiture en bois est légère, insensible au gel, à la grêle et à la pluie, elle fixe le CO2, absorbe la vapeur, ne produit aucune émanation toxique et est renouvelable et recyclable en fin de vie.

Le bois peut réagir aux variations climatiques. Il se dilate avec l'humidité et améliore ainsi l'étanchéité. Il se rétracte quand le temps est sec et offre une meilleure ventilation des toits. Sur la durée, "Correctement entretenu, le bois présente une exceptionnelle aptitude au vieillissement. Investir dans le bois, c’est donc investir pour très longtemps", note le Comité national pour le développement du bois.

Tout un art

La pose, quant à elle, nécessite un savoir-faire particulier. Les bois doivent être récoltés en automne, à la lune descendante. Ils sont fendus au printemps, dans le sens du fil de sorte que l'eau puisse aisément s'écouler. L'arbre est ensuite écorcé, tronçonné en billots (tronçons de bois cylindriques ou taillés carrément), puis fendu en quartier, perpendiculairement aux cernes. 

Selon Maison et Bois, on estime que 1 m² d'épicéa donne 12 m2 de bardeaux.

Reportage : B. Le Vaillant

Habitat : le bois envoie du bois !
Les maisons en bois attirent de plus en plus de monde : local, renouvelable, facile à poser, plus durable et plus isolant que l'ardoise. Même s'il est plus cher, certains ont décidé de tout miser sur ce secteur. Reportage : B. Le Vaillant. Interviews : - Un architecte ; - Un habitant ; - Pascal Dagorne, directeur de "Bois gestion".

Interviews :

- Un architecte ;
- Un habitant ;
- Pascal Dagorne, directeur de "Bois gestion".

Vous pouvez retrouver des conseils sur le site d'Abibois.


Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus