Festival photo de La Gacilly : un invité, l'Afrique, un face à face, l'Homme et l'Animal

14e édition du Festival Photo La Gacilly / © C.Jauneau
14e édition du Festival Photo La Gacilly / © C.Jauneau

Du 3 juin au 30 septembre, La Gacilly organise son 14e festival photo de plein air, avec cette année l'Afrique comme invitée. Tout l'été, le public va pouvoir découvrir  le regard et l'engagement de la jeune génération de photographes de ce continent, loin des clichés du monde occidental. 

Par Eric Nedjar

Chaque été, la petite commune de La Gacilly se transforme en  grande galerie à ciel ouvert. Dans les jardins, les venelles, le long de la rivière, sur les murs des habitations, les visiteurs peuvent admirer les nombreuses photos exposées à l’occasion de la 14è édition du Festival Photo La Gacilly. Un rendez-vous qui, au fil des ans, s’est imposé comme le plus grand festival photo de France en plein air.


Un invité : l’Afrique 

Après le Japon en 2016, ses organisateurs ont souhaité cette année rendre hommage à l’Afrique, au travail peu connu des Africains. "Le photographe occidental, explique Cyril Drouhet, le commissaire d’exposition, représente souvent l’Afrique sub-saharienne comme le continent de tous les malheurs, celui des guerres intestines, celui des famines et de la malnutrition, celui des maladies qui déciment des populations entières. Ou, au contraire, mais dans une même image d’Epinal, il va magnifier une Afrique millénaire dans des livres sur papier glacé, celle des grands espaces, des ethnies ou de la faune sauvage. C’est une autre réalité que traduisent les photographes africains et que nous voulons expose".

Festival Photo La Gacilly 2017


Un face à face : l’Homme et l’Animal

C’est l’autre grand thème retenu par le festival. Selon les dernières études publiées à l’automne 2016 par le WWF, plus de la moitié des vertébrés ont disparu en quarante ans. Les gorilles, les girafes, les rhinocéros et bien d’autres sont au bord de l’extinction. Fort de ce triste constat Cyril Drouhet se pose donc la question : "Sommes-nous encore les amis des bêtes ?" Et prend position comme il l’a toujours fait : "Le festival a toujours souhaité accompagner en images ces grandes questions liées à la nature et notre environnement. Cette remise en cause des relations entre l’Homme et l’animal est même devenue un véritable sujet photographique pour des signatures de renom. Pour cette nouvelle édition, nous n’avons pas souhaité nous contenter de vous proposer un florilège des plus grands auteurs de la photographie animalière, mais plutôt de questionner cette relation entre l’Homme et l’animal."

Festival Photo La Gacilly 2017

 

Sur le même sujet

Liquidation judiciaire des Presses de Bretagne

Près de chez vous

Les + Lus