A Lorient, cette carte interactive qui recense 200 000 "voisins formidables"

La crise sanitaire a montré combien les voisins sont importants et souvent formidables. Celui qui faisait les courses pour la vieille dame, qui imprimait des attestations, celles qui faisaient des crêpes ou juste des sourires.  A Lorient, une carte des voisins formidables va bientôt voir le jour.

Lorient carte des voisins formidables
Lorient carte des voisins formidables © M. Lecointre

"On sait bien que ce ne sont pas les messages culpabilisants qui font bouger les choses", explique Patricia Le Pimpec, coordinatrice du projet "Mes voisins sont formidables". Aloen, l’agence locale de l’énergie et du climat de Bretagne sud qui porte le programme le constate "chaque jour, dans les communes de Lorient Agglomération, des milliers de personnes font preuve d’inventivité, de solidarité, de courage pour rendre la vie plus douce ou défricher des chemins prometteurs jamais encore explorés."

L'aventure "Mes voisins sont formidables" se base donc sur tout ce qui existe, tout ce qui se fait déjà ici où là. Pour cela, Patricia Le Pimpec et son équipe, ont invité les habitants à raconter ce qui se passait à leur porte, dans leur commune, autour d’eux, ce qui les aidait, ce qui leur faisait du bien.

Entre le 15 février et le 15 avril, sur internet, mais aussi sur les marchés, dans les rues, ils ont rassemblé plus d’un millier de témoignages. Une sorte d’inventaire à la Prévert des bonheurs simples. Les habitants ont raconté : une salle de spectacle, une radio, une plage, une association qui éduque jeunes et moins jeunes aux usages du numérique, une chapelle, le cuisinier du collège, ou encore "Zaz, ma voisine Zaz, c’est notre amie, elle fait en sorte de se contenter de peu afin de profiter du seul bien qui compte, le temps présent." 

"Il suffit parfois de presque rien pour rendre la vie plus belle, mais les défis auxquels nous devons faire face s’accumulent, climatique, social, sanitaire," insiste Patricia Le Pimpec, " il est important de braquer les projecteurs sur des sources d’inspiration positives locales." 

Ramasser les déchets en courant

A Cléguer, il y a quelques mois, l'association "Les foulées de Cléguer" a décidé d’agir. " Au départ, c’est une association sportive, des coureurs, pas des militants écolos" précise Patricia Le Pimpec Mais Christian Le Brizoual galope depuis 44 ans. Et il raconte que "ça commençait à lui chauffer les oreilles de voir ses fossés s’encombrer de déchets". Alors un jour, avec ses copains, ils ont enfilé leurs shorts et leurs baskets pour la bonne cause et ont nettoyé les bords des routes et des chemins qu’ils ont l’habitude d’emprunter en courant.

Une cinquantaine de sportifs et de familles se sont mobilisés et en quelques semaines, ils ont sillonné 37 kilomètres de voies, récolté 177 kilos de déchets : des bouteilles, des canettes, des masques, quelques pneus et même une bouteille de gaz.

Les Foulées de Cléguer collectent les déchets
Les Foulées de Cléguer collectent les déchets © DR

"Je shop les déchets" a fait partie des gestes relevés par des habitants. Patricia Le Pimpec explique qu'elle n' avait jamais entendu parler de cette initiative et puis un message est arrivé, puis un autre, Mireille a envoyé quelques lignes « Je trouve que cela est une très belle initiative pour améliorer notre environnement." Et les "Foulées de Cléguer" ont été repérées. 

Des petites choses, mais c'est ainsi que tout commence : "Ne doutez jamais du fait qu’un petit nombre de gens réfléchis et engagés peuvent changer le monde. En vérité, cela se passe toujours ainsi" écrivait l'anthropologue Margaret Mead. Les voisins confirment !

Pendant deux mois, chaque semaine, les témoignages des "voisins formidables" étaient mis en forme par Manon Libuena et illustrés par Margot Lecointre. Petit à petit, les dessins et les histoires ont commencé à dessiner une véritable carte aux trésors de bonté. Quand un projet, un lieu, un personnage était cité plusieurs fois, il pouvait entrer dans les pépites, la catégorie des coups de cœur.

Christian Le Brizoual est évidemment ravi d’être un " voisin formidable". Pas pour la gloire, les chevilles qui enflent, ce n’est pas bon pour la course à pied, mais parce qu’il espère que l’idée pourra être reprise sur d’autres petits chemins, d’autres bords de route et que le monde demain sera plus beau.  

Le projet des" voisins formidables" est soutenu par l’ADEME, Lorient Agglo, et la Région Bretagne. Le 1er juin, les "voisins formidables" vont lancer une campagne de prévente sur Ulule pour que les habitants de Lorient agglo puissent réserver la carte et leur "Atlas formidable, chronique de 200 000 voisins" où tout est répertorié.

Ils pourront y retrouver les "Foulées de Cléguer", un potager ouvert à tous à Ploemeur, un marché à la ferme à Lanester, une épicerie solidaire à Quéven. Les voisins de la porte d’à côté, mais aussi ceux du jardin d’à côté, de la commune d’à côté. L’idée n’est pas d’en faire un guide des bonnes adresses et des bonnes pratiques, mais de montrer qu’il se passe de belles choses à côté de chez soi.

Les voisins formidables
Les voisins formidables © dessin M. Lecointre

"Ça montre que les choses ont déjà commencé à changer, termine Patricia Le Pimpec, et ça, ça fait chaud au cœur et ça doit nous rendre optimiste."

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement solidarité société