Coup de feu à Larmor-Plage pour stopper 2 jeunes femmes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Catherine Deunf .

Habituée des étés tranquilles, Larmor-Plage dans le Morbihan, a été le théâtre d'une interpellation musclée ce samedi 20 août. Un policier a dû faire usage de son arme pour arrêter 2 femmes, qui avaient forcé un barrage de police.

Coup de feu à Larmor-Plage. Ça ressemble au titre d'un polar d'été, mais c'est bien la réalité. Comme révélé par nos confrères du Télégramme, samedi 20 août, un policier a dû faire usage de son arme dans la paisible station balnéaire morbihannaise. Deux jeunes femmes venaient de forcer un barrage de police au volant de leur voiture rue de Ploemeur en milieu d'après-midi.

Un policier a tiré avec son arme pour les forcer à stopper leur course.

Patrice Valton

Maire de Larmor-Plage

Selon le maire de Larmor-Plage, Patrice Valton, les deux jeunes femmes avaient été signalées alors qu'elles cambriolaient une maison. Les policiers, qui avaient dressé un barrage, les ont sommées de s'arrêter. Mais elles ont refusé d'obtempérer et ont accéléré, touchant un policier. 

Rapport officiel ce lundi

"Un policier a tiré avec son arme pour les forcer à stopper leur course, poursuit le premier magistrat de la Ville. Mais j'ignore dans quelles circonstances exactes." Un rapport officiel lui sera remis ce lundi.

Pour l'instant Patrice Valton s'en tient aux premiers échanges qu'il a eus avec le commissaire. Celui-ci lui aurait assuré que l'usage de l'arme à feu s'est fait dans le plus strict respect de la procédure.

Les deux femmes ont finalement été interpellées. "Des bijoux et divers objets ont été trouvés dans leurs poches", affirme le maire de Larmor-Plage.

Une enquête est en cours. Pour l'instant ni le commissariat, ni le parquet ne s'expriment sur cette affaire.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité