VIDÉO. "Plus besoin d'attendre 8 mois pour changer de lunettes", un cabinet secondaire d'ophtalmologie contre le désert médical

durée de la vidéo : 00h02mn08s
L'accès aux soins, et notamment aux médecins spécialisés, est de plus en plus compliqué pour des millions de français. À Baud, dans le Morbihan, une orthoptiste a ouvert un cabinet, pour soutenir l'ophtalmologiste de la ville. ©France Télévisions - Stéphane Izad

L'accès aux médecins spécialisés est de plus en plus compliqué pour des millions de français. À Baud, dans le Morbihan, une orthoptiste a ouvert un cabinet secondaire, pour réduire l'attente des patients.

Depuis 5 ans, Anne, qui habite à Baud, dans le Morbihan, n'avait pas pu réaliser un seul examen ophtalmologique. Mais depuis fin septembre, un cabinet d'ophtalmologie secondaire a ouvert ses portes dans la ville.

J'ai vu l'opportunité avec l'installation du cabinet. J'en ai profité, je me suis inscrit sur Doctolib et j'ai eu un rendez-vous très rapidement.

Anne, patiente

Au cabinet d'ophtalmologie de Baud, aucun créneau n'est disponible dans les deux prochains mois sur le site internet Doctolib. Une attente conséquente mais tout de même bien loin des standards.

68 jours d'attente en moyenne

En France, la durée moyenne pour avoir un rendez-vous chez l'ophtalmologiste est de 68 jours. Dans le Morbihan, il faut attendre entre 3 et 9 mois.

À Baud, le dernier médecin ophtalmologiste est parti à la retraite récemment, laissant la commune de plus de 6 000 habitants sans médecin spécialiste.

L'arrivée de ce nouveau cabinet, a donc été un vrai soulagement pour les baudais : "Je trouve ça très bien, j'ai pu avoir un rendez-vous rapidement ce qui va me permettre d'avoir de nouvelles lunettes vite", explique Barbara Bessier, patiente.

Jusqu’à 40 consultations sont réalisées dans le cabinet chaque jour. À l'intérieur, une orthoptiste : Charlène Carré. Bilan de la vue, dépistage et renouvèlement optique, elle opère un premier tri des patients.

Ce cabinet sert à faire le tri entre les patients qui ont une pathologie et ceux qui n'en ont pas. S'il n'y a pas de pathologie, on peut rediriger le patient vers le médecin sans attendre 8 mois juste pour une paire de lunettes.

Charlène Carré, orthoptiste

France 3 Bretagne

L'ophtalmologiste avec qui Charlène Carré collabore travaille à Pontivy, à 25 kilomètres de Baud. À distance, Louis Le Golvan consulte et valide à distance les dossiers.

"De mon côté, j'ai juste à valider, où à modifier, la prescription réalisée par l'orthoptiste. Et si il y a un problème, je prends rendez-vous avec le patient dans mon cabinet", explique le docteur Louis Le Golvan.

Les patients nécessitants des examens complémentaires sont reconvoqués à son cabinet. Si cette expérimentation s’avère payante, elle pourrait être amenée à se développer sur tout le territoire.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité