• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Manuel Valls en visite à l'île de Groix (56)

Manuel Valls et Jean-Yves Le Drian, ce vendredi 30 septembre dans le Finistère. / © Catherine Carlier / France 3 Bretagne
Manuel Valls et Jean-Yves Le Drian, ce vendredi 30 septembre dans le Finistère. / © Catherine Carlier / France 3 Bretagne

Manuel Valls est en déplacement sur l'île de Groix, ce samedi 1er octobre. Le porteur de projet EOLFI et les services de l'État doivent lui présenter le projet éolien en Bretagne sud. Il doit ensuite signer l'avenant au contrat de plan État-Région aux côtés de J.-Y. Le Drian.

Par Baptiste Galmiche

Ce samedi 1er octobre, l'île de Groix accueille le Premier ministre Manuel Valls. Aux alentours de 8 h 30, il est arrivé à la Base de lorient où l'attendaient Jean-Yves Le Drian et certains élus locaux.

Le Premier ministre a été ensuite accueilli au Port-Tudy où l'a accueilli le maire groisillon. Manuel Valls a assisté à la présentation par EOLFI et les services de l'État du projet éolien en Bretagne sud. "L'éolien flottant permettra d'accéder à des gisements de vent plus importants, tout en protégeant la beauté de vos îles et de vos côtes, a indiqué le Premier ministre. Elle est un grand pas en matière de transition énergétique. C'est un engagement fort du Président de la République. Ce projet de Groix s'inscrit aussi dans l' appel à projet lancé par le gouvernement. Il permettra de retenir quatre fermes pilotes en France. Sur les quelque 320 millions d'euros débloqués au plan national, 85 seront injectés dans le projet proposé par le groupement EOLFI-CGN" à Groix, a affirmé le Premier ministre.

Aides​

Le Premier ministre a également annoncé, ce samedi matin, que le contrat de plan État-Région serait abondé à hauteur de 38 millions d'euros d'engagements nouveaux : 10 millions pour favoriser l'innovation et 28 millions pour soutenir les territoires ruraux en Bretagne.

Il a également annoncé la mise en place d'une aide de 4 millions d'euros pour les territoires en faible densité. Une subvention de 250 000 euros pour l'
établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD), réclamée par le maire, va également être versée, s'ajoutant aux 800 000 euros déjà annoncés il y a quelques mois.

Ce contenu n'est plus disponible

Présidentielle 2017

Le Premier ministre a également évoqué l'élection présidentielle de 2017. Sans jamais citer Emmanuel Macron, Manuel Valls a lancé : "Tout ce qui est fugace, tout ce qui est à la mode, est emporté par les vents."

Le Premier ministre a filé la métaphore marine jusqu'au bout : "Ici, les gens le savent, quand le vent souffle, on peut partir loin. Moi, je creuse un sillon dans la durée", a-t-il conclu.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

French Touch - Miossec

Les + Lus