Missiriac : le transporteur évacue discrètement 51 enfants d'un car scolaire accidenté

Le car scolaire s'est retrouvé en mauvaise posture dans un fossé à Missiriac (Morbihan) / © Les infos du pays gallo
Le car scolaire s'est retrouvé en mauvaise posture dans un fossé à Missiriac (Morbihan) / © Les infos du pays gallo

Lundi 22 janvier, un car scolaire est parti au fossé à Missiriac dans le Morbihan. À son bord, plusieurs dizaines de collégiens et d'élèves de primaire. Ils ont été évacués discrètement sans que les secours ne soient prévenus.

Par Thierry Peigné

Les faits se sont déroulés ce lundi vers 7h30 au lieu-dit La Pagdolay à Missiriac. Sur une petite route de campagne, un car scolaire transportant 51 enfants a mordu sur le bas côté. Le véhicule a alors versé lentement au fossé (voir photo). 

Les enfants évacués par une fenêtre


À part quelques légères contusions, les enfants ne présentent pas de blessures. Le patron de la société de transport, prévenu par la conductrice du car, se rend sur les lieux et décide alors de les faire évacuer par la fenêtre coté chauffeur. Les élèves sont ensuite transférés dans un autre bus dépêché sur place, puis acheminés vers leurs établissements scolaires respectifs.

À aucun moment, le transporteur ne daigne appeler les autorités et les secours comme il se doit lors d'un accident de ce type sur un trajet scolaire. Dans un premier temps, il fera appel à des agriculteurs avec leurs tracteurs pour sortir le car du fossé avant de solliciter finalement une dépanneuse spécialisée. La mairie n'apprendra l'accident que tardivement. 

La plus grande discrétion recherchée


Tout laisse penser que le transporteur recherchait la plus grande discrétion sur cet accident. Un journaliste du site internet "Les Infos du Pays Gallo" nous a raconté s'être retrouvé sur les lieux par hasard (il se rendait à un rendez-vous). ll a alors été agressé verbalement et physiquement par le patron de l'entreprise "pour l'empêcher de faire des photos de l’accident". Il a même été menacé de représailles s'il y avait la moindre information sur cet accident. Le journaliste a déposé plainte suite à ces menaces.

Le maire de Missiriac ne décolère pas contre le comportement de ce chef d'entreprise. Il a découvert les circonstances de l'évacuation des enfants bien plus tard dans la matinée. Certains parents rencontrés sont également outrés de la manière dont le transporteur a géré les suites de l'accident.

Le reportage à Missiriac (56) de Myriam Thiébaut et Philippe Beaugey

Missiriac : le transporteur évacue discrètement 51 enfants d'un car scolaire accidenté
Interviews : Jean-Yves Laly, maire de Missiriac - Jacky Guyon, journaliste Les Infos du Pays Gallo Le reportage à Missiriac (56) de Myriam Thiébaut et Philippe Beaugey

Des sanctions de la part de la Région ?


Le transporteur incriminé, Voyages Roger Loisirs 2000, agit pour la Région Bretagne dans le cadre d'un marché public. Dans un communiqué, cette dernière précise reconnaître que le transporteur a "très mal géré la situation". Et de rappeler qu' "En cas d'incident, le transporteur se doit aussi d'informer, dans les meilleurs délais, la Région et les établissements concernés". Or, le conseil régional n'a été prévenu qu'à 9h30. Dans ce communiqué, la Région explique qu'il a été précisé au transporteur que "sa gestion de l'incident était inacceptable, que ce dernier en est conscient et que des sanctions seront prises au regard de l'analyse à froid de la situation".

Contacté, le transporteur morbihannais n'a pas souhaité s'expliquer, renvoyant la balle à la région.

L'Escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la gendarmerie du Morbihan a ouvert une enquête. Le dirigeant de l'entreprise sera auditionné sur les faits.

Sur le même sujet

Départ de la manifestation des fonctionnaires à Rennes

Les + Lus