A Pontivy, un recours en annulation des élections municipales devant le tribunal administratif

Le tribunal administratif de Rennes devra examiner, le 28 janvier, la demande d’annulation des élections municipales à Pontivy, sept mois après la réélection de Christine Le Strat, le 28 juin 2020. Cette procédure fait suite à des incidents relevés dans deux bureaux de vote.

© Kévin Gaignoux-France Télévisions

Le recours a été déposé devant le tribunal par la préfecture du Morbihan. Les observations portées sur procès-verbal concernent deux bureaux de vote, parmi les dix bureaux que comptait Pontivy aux dernières élections municipales.

Grand-père accompagné jusqu'à l'isoloir

Premier incident : le 28 juin pendant le vote, l'un des co-listiers de Christine Le Strat, maire (Modem) réélue, a accompagné son grand-père jusqu'à l'isoloir pour, assure-t-il, lui porter ses affaires.

Le deuxième incident se déroule dans un autre bureau de vote, juste avant le dépouillement : une urne est vidée de son contenu pour commencer le décompte des voix alors que les signatures des électeurs n'ont pas encore été comptées. Pendant quelques instants, les enveloppes sont étalées sur la table, hors de l'urne, le temps que les signatures soient additionnées. 

Des irrégularités qui finissent devant la justice

La préfecture du Morbihan ne pouvait laisser sans suite ces irregularités consignées dans des procès-verbaux. Pourtant, la procédure plonge dans l'embarras aussi bien la vainqueure de ces élections que sa principale adversaire.

"Je regrette profondément ces événements", assure aujourd'hui Christine Le Strat. 

De son côté, Marie-Madeleine Doré-Lucas, tête de liste Demain Pontivy écologique et solidaire, principale opposante à Christine Le Strat dans la course au fauteuil de maire, souligne que ce n’est pas elle qui a demandé l’annulation de l’élection. 

 

C'était un moment de tension, chacun était à l'affût, à la recherche de la faute ou d'un manquement.

Christine Le Strat, maire de Pontivy

Le tribunal administratif rendra son jugement quelques jours après l'audience du 28 janvier 2021. En pratique, rares sont les demandes d’annulation qui aboutissent.

Dans le cas de Pontivy, l'écart de voix était assez important au soir du deuxième tour : Christine Le Strat comptabilisait 2053 voix, et la liste de Marie-Madeleine Doré-Lucas rassemblait 943 voix.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections