REPLAY " Lucien Gourong, passeur de mémoire ". Portrait et hommage à un conteur de la Bretagne hors pair

Lucien Gourong, le conteur et gastronome breton, s'est éteint le 15 février dernier. Dans le documentaire, " Lucien Gourong, passeur de mémoire ", la réalisatrice Stéphanie Volloato rend hommage à cet homme passionné par les histoires, les personnages et sa terre natale : la Bretagne. 

Le conteur Lucien Gourong est décédé des suites du Covid
Le conteur Lucien Gourong est décédé des suites du Covid © JM. Niester

Le conteur, auteur et gastronome Lucien Gourong, est  décédé ce lundi 15 février. France 3 Bretagne lui rend hommage ce lundi 1er mars en rediffusant son portrait "Lucien Gourong, le passeur de mémoire", réalisé en 2006 par Stéphanie Valloatto.

Le  documentaire à revoir

 

Un amoureux de l'île de Groix et du pays de Lorient

Originaire de l'île de Groix, Lucien Gourong était la mémoire vivante du patrimoine oral de son île, et du pays de Lorient. Il aura marqué toute une génération par ses talents de conteur, sa bonhommie, son humour, son goût pour les "lichouseries". 

Cet enfant de l'île de Groix a toujours été soucieux de ce qu'il laissera comme souvenir, comme trace de son passage sur terre et à sa Bretagne pour laquelle il vous un amour inconditionnel. 

Une vie bercée par la mer 

S'il la mer le fascine, Loucien Gourong la redoute néanmoins. Quand il était enfant, beaucoup de femmes de l'île de Groix pleuraient leur maris disparus en mer.

Cela se reproduisait et se transmettait de génération en génération si bien qu'il est né comme une certaine histoire, une peur collective autour de l'océan. 

Lucien Gourong à l'île de Groix
Lucien Gourong à l'île de Groix © Stéphanie Valloatto - Cinergie Productions

Il raconte également que petit, alors qu'il jouait sur le port, il est tombé à la mer. C'est de cette mésaventure qu'est née en lui cette peur de la mer qui l'a conforté à l'idée de ne pas devenir marin comme ses proches. 

" Je me vois couler. C’était certain à ce moment-là que je ne vais pas être marin. "

Lucien Gourong

 

Un profond désir de partage 

Le conteur à toujours été profondément animé par les histoires et leurs personnages qui naîssent qui vivent et qui meurent.  

Lors de ses expéditions à travers le monde, il était curieux d'apprendre de ses rencontres de ces peuples et de leurs histoires. Il avait aussi à coeur de partager les siennes pour faire se mélanger les cultures. 

Lucien Gourong en Afrique
Lucien Gourong en Afrique © Stéphanie Valloatto - Cinergie Productions

Profondément animé par ses contes, il fasicne ses auditeurs qui tous l'écoutent religieusement. " Lucien c’est mon frêre mais c'est surtout mon maiître.

Quand il est là, j’observe j’assiste et j’apprends. Après le passage de Lucien une tradition de contes s’est réinstaller." raconte un habitant d'Abidjan à qui il avait conter des histoires. 

Depuis 35 ans qu'il trimballe son sac de globe-conteur à travers le monde, Lucien Gourong est devenu le passeur de mémoire.

Plus qu'un conteur, cet homme parvenu à l'automne de sa vie s'interroge sur la trace qu'il laissera sur cette terre, sur la transmission de son histoire et de celle de ses aïeux. 

Hommage à un conteur breton d'exception 

À travers le regard et le métier de Lucien Gourong, ce film aborde, avec tact, sensibilité et justesse, la nature du métier de conteur d'aujourd'hui.

Un art, sans doute l'un des plus vieux du monde, celui de la parole, mais qui conserve encore toute sa raison d'être.

Ce film est un voyage initiatique et le conteur nous reconnecte avec nos racines et nous aide à résoudre les questionnements de notre passé.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
documentaires culture littérature livres