Trafic de pouces-pieds : des braconniers espagnols interpellés dans le Morbihan

L'embarcation des braconniers espagnols immobilisée, en attente de la décision du parquet / © DR
L'embarcation des braconniers espagnols immobilisée, en attente de la décision du parquet / © DR

Une équipe de braconniers espagnols a été arrêtée dans le Morbihan avec 110 kilos de pouces-pieds. 

Par E.C

Trois pêcheurs ont débarqués à la cale de port aux Moines de Saint-Gildas-de-Rhuys mardi 20 mai avec un chargement de près de 110 kilos de pouces-pieds et de matériel (combinaisons néoprènes, burins) indique la préfecture du Morbihan. Ils ont été interpellés en fin d'après-midi par les agents de l’unité littorale des Affaires maritimes de la DDTM/DML du Morbihan en collaboration avec les gendarmes de Sarzeau. 


Un crustacé fragile, une ressource à préserver


Le pouce-pied est un crustacé fragile à croissante lente. Sa pêche s'effectue dans un cadre strict. Dans le Morbihan, la pêche de loisir est limitée à quelques jours identifiés par mois, du lever au coucher du soleil, et à 3 kg par pêcheur. Sa consommation est très prisée en Espagne où son prix peut atteindre 200 euros/kg sur la carte des restaurants. Depuis plusieurs années, un important trafic existe entre la France et ce pays.

Pour les pêcheurs espagnols interpellés, l'amende pourrait aller à jusqu'à 22 500 euros. Leur véhicule ainsi que leur embarcation pourraient être confisqués. Le parquet de Vannes a été saisi de cette affaire.




 

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus