Incident chimique à la piscine d'Auray: le quartier bouclé

Ce jeudi 2 juillet, un incident chimique à la piscine d'Auray (Morbihan) a nécessité l'évacuation de 37 personnes. Le quartier de la zone Océane est resté bouclé une bonne partie de la journée. Il n'y a pas de blessé.

Une trentaine de pompiers ont passé la journée dans un périmètre de sécurité placé autour de la piscine. Objectif: éviter des intoxications liées aux émanations de vapeurs très dangereuses.
Une trentaine de pompiers ont passé la journée dans un périmètre de sécurité placé autour de la piscine. Objectif: éviter des intoxications liées aux émanations de vapeurs très dangereuses. © SDIS 56
L'alerte a été donnée vers 11h30 jeudi matin. Un employé de la piscine intercommunale d'Auray, le Centre Aquatique Alre'O, a effectué une erreur de manipulation en mélangeant deux produits en principe incompatibles. L'un des bidons contenait du chlorure de sodium (chlore), l'autre de l'acide sulfurique. Cela a provoqué un dégagement de vapeurs très toxiques. "C'est extrêmement dangereux", explique le Service département de sécurité et d'incendie du Morbihan, qui a donc dépêché des secours aussitôt.


Quartier bouclé


Quinze minutes plus tard, le quartier commercial de la zone Océane était entièrement bouclé. S'y trouvent notamment un restaurant et des bureaux.

Légèrement incommodées par les émanations, deux personnes ont été examinées sur place mais aucun blessé n’est à déplorer. "Au total 37 personnes ont été évacuées dont treize employés de la piscine. Celle-ci, qui avait rouvert le 22 juin, n'accueillait pas de public au moment de l'incident", rapporte la préfecture du Morbihan.
 
En moins d'un quart d'heure, 37 personnes ont été évacuées, le quartier Océane entièrement bouclé.
En moins d'un quart d'heure, 37 personnes ont été évacuées, le quartier Océane entièrement bouclé. © C. Bazille / France Télévisions

Une trentaine de pompiers ont passé une bonne partie de la journée sur place. Plusieurs unités spécialisées dans le risque chimique étaient également sur zone.
 
Plusieurs unités de pompiers spécialisées dans le traitement des risques chimiques sont intervenues.
Plusieurs unités de pompiers spécialisées dans le traitement des risques chimiques sont intervenues. © SDIS 56

"Le risque a été rapidement repéré et traité. Les locaux ont été ventilés. Plusieurs prises de mesures toxiques ont été effectuées, relate le SDIS 56. Les deux bidons vont être évacués et traités."

A 16h45, l'opération était encore en cours. On ignorait alors quand la piscine pourra à nouveau accueillir du public. Une enquête de gendarmerie est ouverte.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter