Lycée Saint-Paul de Vannes : les bouteilles d'acide ont été neutralisées par les démineurs

Le déminage des 3 bouteilles a eu lieu peu avant midi / © P. Soulabaille
Le déminage des 3 bouteilles a eu lieu peu avant midi / © P. Soulabaille

Trois bouteilles d'acide picrique, un produit hautement explosif ont été trouvées par hasard dans un laboratoire du lycée Saint-Paul de Vannes. Les démineurs de Brest ont procédé en fin de matinée, à l'explosion de ces trois flacons. Les élèves resteront chez eux jusqu'à demain matin. 

Par Sylvaine Salliou


Les démineurs de Brest ont fait exploser le produit en fin de matinée au Lycée Saint-Paul de Vannes. Ils ont enterré les trois bouteilles dans un trou de 1,50 m de profondeur, pour atténuer le souffle et le bruit de la détonation, puis les ont neutralisées. Selon la préfecture de Vannes, "le pétardage séparé des 3 bonbonnes de produit (dont la quantité représentait env. 1,5kg) a été effectué sur un terrain à proximité du lycée aux alentours de 12h ce jour".

Préalablement, un périmètre de sécurité de 50m de rayon, tenu par la police municipale et les forces de police, a été mis en place. 


D'où viennent ces bouteilles ?


Ce lundi soir, des professeurs qui procédaient au rangement des laboratoires de sciences, ont découvert trois flacons d’acide picrique. Ils étaient entreposés dans une réserve du laboratoire du lycée Saint-Paul de Vannes. Il semblerait qu'ils étaient stockés à cet endroit depuis longtemps et qu'ils ont été découverts lors du rangement de fin d'année. Les flacons étaient posés au milieu de plusieurs dizaines d’autres produits.

L'acide picrique est un produit chimique hautement explosif, qui ne peut être manipulé sans protection. C'est pourquoi l'intervention des pompiers était indispensable. 
Par mesure de précaution, l’établissement scolaire restera fermé pour la journée. 550 élèves étaient attendus au lycée ce mardi. 




Les + Lus