Un isoloir anti-Covid testé dans une commune du Morbihan pour les prochaines élections

Une entreprise d'Arradon vient de créer un isoloir anti-Covid. Le maire de la commune de Grand-Champ, dans le Morbihan, a décidé de tester le prototype lors des élections régionales et départementales pour essayer de faire revenir les électeurs vers les urnes. En toute sécurité sanitaire.

Prototype d'isoloirs anti-Covid créé par l'entreprise Evénements et Tendances à Arradon
Prototype d'isoloirs anti-Covid créé par l'entreprise Evénements et Tendances à Arradon © Gilles Raoult/France Télévisions

L'idée de cet isoloir anti-Covid est née dans le Morbihan. Plus exactement dans l'entreprise Evénements et Tendances situé à Arradon. En pleine crise sanitaire, l'entreprise, qui travaille habituellement auprès des mairies, est en perte d'activité.

Sensibilisée aux problèmes des élus, la société se penche sur les bureaux de vote et plus particulièrement sur les isoloirs. En constatant la réticence des Français à aller voter en pleine pandémie, Alexandre Deby, le directeur général de l'entreprise, décide alors de réfléchir à cette problématique. "Malgré les protocoles sanitaires déjà mis en place dans les bureaux de vote, ils ont aujourd'hui peur d'aller voter, d'entrer dans un isoloir classique exigu et souvent constitué de tissus" explique-t-il.

Un isoloir en forme d'escargot

C'est en dessinant sur un bout de papier que l'idée lui est venue. Il dessine alors un isoloir en forme d'escargot qui permet à l’électeur de rentrer à l'intérieur sans rien toucher. Il n'y a pas de rideau ni aucun autre obstacle qui gêne le passage du votant. Ensuite, ce dernier effectue un demi-tour et il se retrouve caché à l'intérieur de son isoloir pour voter sereinement.
"Le scrutin doit rester secret, c'est l'article 62 du code électoral. Il fallait donc à la fois que l'on ne voit pas les gens voter et qu'ils ne touchent rien" souligne encore Alexandre Deby. Il s'attelle alors à réaliser une maquette de son dessin en balza. Il y ajoute quelques morceaux de métal pour assembler le tout. L'isoloir anti-covid est né.

 

Maquette de l'isoloir anti-Covid en balza
Maquette de l'isoloir anti-Covid en balza © G.Raoult/France Télévisions

 

A la conquête d'un marché

Alexandre réalise alors un prototype. Il contacte plusieurs maires. Yves Bleunven, le maire de Grand-Champ et président de l'association des maires du Morbihan est séduit. Il propose à l'entreprise de monter un bureau de vote test pour les prochaines élections départementales et régionales.

"On s'est tout de suite intéressé a cette proposition parce que nous les maires, nous sommes très attentifs aux taux de participation lors des élections, note Yves Bleunven. Quand vous voyez le taux d'abstention lors des dernières municipales, il est urgent de faire revenir les électeurs vers les urnes. Ce type d'isoloir peut redonner confiance aux électeurs et leur donner envie d'aller voter dans des conditions confortables".

 

Isoloir anti-covid vue intérieure
Isoloir anti-covid vue intérieure © G.Raoult/France Télévisions

 

L'idée est originale. Reste à savoir si elle permettra de reconquérir les électeurs qui ont délaissé les urnes.En mars 2021, 71% des électeurs se disaient favorables à un report des élections départementales et régionales par peur de contamination selon Odoxa Backbone Consulting.

Si beaucoup voient ces nouveaux isoloirs comme une véritable solution pour permettre aux électeurs d'aller voter en toute sécurité, d'autres estiment qu'une dématérialisation des bureaux de vote via le vote électronique serait également à envisager. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections politique covid-19 santé société