Vannes. Racé et futuriste, le nouveau trimaran Ultim Sodebo de Thomas Coville se dévoile

La sortie de Sodebo du chantier MUltiplast de Vannes / © Frédérique Morin
La sortie de Sodebo du chantier MUltiplast de Vannes / © Frédérique Morin

Après 18 ans de complicité entre Thomas Coville et Sodebo, un nouveau trimaran Ultim sort ce samedi des hangars de Multiplast de Vannes. Racé et innovant, il se veut le produit d'une dream autour d'un chef d'orchestre.

Par Stéphane Grammont

Les foils, qui se sont imposés dans la conception des bateaux modernes, dictent leur loi. Celle du nouveau maxi-trimaran Ultim Sodebos, c'est un centre de gravité situé au centre du bateau.

Le cockpit et sa cabine à l'avant du pied de mât donnent à ce nouveau maxi une allure de vaisseau spacial.

Depuis 2017, Thomas Coville et l'architecte naval Renaud Bañuls ont mûri ce bébé de 32 mètres de long, 23 de large et 35 mètres de haut. Ils ont voulu en limiter son tangage, pour limiter les irrégularités du vent dans les voiles, et utiliser à plein les foils.
 
Video présentation nouveau Sodebo
Stéphane Izad, Philippe Beaugey.


Ecoutaient-ils Richard Strauss, pensaient-ils à Kubrick et son Odyssée de l'espace ? "Naviguer pour moi ça a toujours été comme une musique" confie, Lyrique, Thomas Coville, "quand je rentre et que je retrouve mon équipe, ma dream team, je dois convertir ce que j'ai dans ma tête en matrices mathématiques, et qu'à la fin quand on arrive à ça (montrant le trimaran) et que je renavigue, je retrouve cette musique."

Le maxi trimaran se veut un projet collectif, avec un chef d'orchestre, Thomas Coville, entouré de sa "design team". 

Le navigateur va devoir désormais dompter la puissance de ce nouveau Sodebo, lors d'un programme comprenant dans les 4 ans à venir, trois tours du monde et quatorze transats.
 
Le navigateur Thomas Coville sur le pont au niveau de la cabine centrale du nouveau trimaran Sodebo / © Frédérique Morin
Le navigateur Thomas Coville sur le pont au niveau de la cabine centrale du nouveau trimaran Sodebo / © Frédérique Morin


 

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus