Na petra 'ta : an dilhad/les vêtements

Met penaos e vez fardet an dilhad ha da betra servijont ?
Setu ar goulenn a zo bet kaset gant Ewan da Erell ha Tudu.
 
Er penn-kentañ, gwechall-gozh, ijinet e oa bet en em wiskañ evit gwareziñ kroc’hen an dud ouzh an amzer fall pe ouzh an heol, met ivez, diwezhatoc’h, evit chom hep bezañ en noazh.

Hiziv an deiz e servij c’hoazh an dilhad d’en em wareziñ war chanterioù pe war varc’h-houarn da skouer, a-drugarez da livioù flamm, fluo.

Ha tamm-ha-tamm, eo krog ar pezhioù danvez-mañ da gaout perzhioù social ivez.

Bet eo bet Erell ha Tudu o weladenniñ uzin Armor-Lux e Kemper.

Tresadennoù-bev hag heuliadoù evit dizoloiñ an natur a vo ivez en abadenn-mañ.
 
Na petra 'ta : an dilhad/les vêtements



Mais comment fait-on des vêtements et à quoi servent-ils ?

C’est la question envoyée par Ewan à Erell et Tudu.
Au début, il y a très longtemps, on a imaginé s’habiller pour protéger la peau des humains des éléments extérieurs, le mauvais temps ou le soleil mais aussi, plus tard, pour ne pas se retrouver nu.

Aujourd’hui, les vêtements ont encore un rôle protecteur, sur les chantiers ou à vélo par exemple, pour être bien visible grâce aux couleurs vives de certains.

Et petit à petit, ces pièces de tissu ont aussi endossé un rôle social.
Erell et Tudu sont allés visiter l’usine Armor-Lux à Quimper.
Les enfants retrouveront aussi les héros de leurs dessins animés préférés et ils partiront en balade à la découverte de la nature.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture bretonne culture culture régionale jeunesse société famille mode