Pesticides, y a t’il un lien avec le cancer de la prostate ? La Cosmap dit oui et demande à l’Etat de trancher

Publié le
Écrit par Séverine Breton
Illustration pesticides
Illustration pesticides © T. Bouilly

Le cancer de la prostate touche davantage les agriculteurs que le reste de la population. La commission supérieure des maladies professionnelles en agriculture donne un avis favorable pour qu’il soit reconnu maladie professionnelle. C’est maintenant au gouvernement de se prononcer.

"Les chiffres sont là"., s'agace René Louail qui siège à la Cosmap au nom de la Confédération Paysanne  "On les connait depsui longtemps : selon les études,  les enquêtes épidémiologiques ont régulièrement montré une élévation du risque de cancer de la prostate chez les agriculteurs, de +8% à +26%."

René Louail rappelle que le rapport Agrican ( agriculture et cancer ) n’a laissé planer aucun doute. Il y est écrit : "Nous avons mis en évidence un excès de risque de 20% de cancer de la prostate chez les personnes utilisant des insecticides sur bovins. Les éleveurs de porcs avaient un risque de développer un cancer de la prostate augmenté de 10%. ( …) Les utilisateurs de pesticides sur blé ou/et orge avaient une élévation de 20% du risque de développer un cancer de la prostate ( …). Enfin, les arboriculteurs réalisant des traitements pesticides ou des récoltes sur plus de 25 ha avaient un doublement de risque de cancer de la prostate."

"D'autres études de l'Inserm, de l'Anses établissent les mêmes liens entre l'exposition aux pesticides et la maladie" renchérit René Louail. 

Des histoires dramatiques 

Le cancer de Christian Jouault a été diagnostiqué en 2015. "Gamin, j’ai servi de jalon dans les champs, évoque-t-il, les pulvé me tournaient autour. Après, c’était moi qui traitait, j’étais torse nu, j’ai mélangé des produits très dangereux, soufflé dans les buses. J’ai passé 38 ans au contact des pesticides  et le résultat, c’est cette maladie qui me ronge. Si elle était reconnu maladie professionnelle, cela permettrait aux malades d’être accompagnés. C’est déjà suffisamment compliqué à vivre."

Le lien entre différentes pathologies et l’utilisation de pesticides a déjà été établi. La maladie de Parkinson a été reconnue maladie professionnelle dès 2012, les lymphomes non hodgkinien en 2015, certains myélomes en 2019.

 

Un avis qui n'est qu'un avis

Le 12 ocobre dernier, les membres de la Cosmap ont établi un lien entre pesticides et cancer de la prostate et émis un avis favorable pour qu'il soit reconnu comme maladie professionnelle. 

L’avis de la COSMAP n’est que consultatif. Seul le gouvernement peut valider cette décision. Les associations de victimes et plusieurs syndicats demandent que le décret de création du tableau soit signé au plus vite

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.