• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Rennes / Nantes : l'histoire d'un duel

© Montage Manon Hamiot / AFP
© Montage Manon Hamiot / AFP

Dimanche 11 novembre, les supporters nantais sont interdits d'assister au derby entre Rennes et Nantes au Roazhon Park mais aussi dans le centre-ville rennais. Retour sur une rivalité partie d'une blague bon enfant.

Par Severine Breton avec Manon Hamiot

Il fut un temps, il n’y a pas si longtemps, où les derbys Rennes / Nantes faisaient naître les sourires…

On se souvient des petits canards en 2013, le 1 er tacle était arrivé des rangs rennais, pour saluer à leur manière le retour de Nantes en Ligue 1, les Rennais avaient affiché un sex toy rouge et noir, 5 ans d’abstinence, c’est long…
 

L'attaque nantaise 


La réponse nantaise avait visé la lucarne : "42 ans sans titre c’est long !!"  (dernier titre rennais en 1971) 
 
Il fut un temps, encore plus ancien, où les deux clubs célébraient leurs victoires ensemble... Rouge mémoire a publié ces jours-ci des unes de 1965 où l’on voit les joueurs ensemble ! Cette année-là, les deux équipes avaient chacune remporté une Coupe, les Rennais brandissaient une bannière sur laquelle était écrite «  Rennes, la Coupe, Nantes, le Championnat ! »   
 
 
 

 
Pendant des années, les deux équipes se sont affrontées dans une certaine bonne humeur. Nantes accumulait les titres, huit trophées de champion entre 1965 et 2001 et trois coupes. A l’époque, dans les bars des bords de Loire, la blague c’était : "Qu’est ce qui est rouge et noir, qui monte et qui descend ? Le Stade rennais !" On la faisait aussi avec bien d’autres clubs (par charité footballistique, nous tairons les noms !) Et puis, la tendance s’est inversée. Rennes s’est installée en Ligue 1 pendant que Nantes connaissait des années difficiles en Ligue 2.
 

La revanche rennaise 


Les mauvaises vannes ont changé de camp :  

« C'est l'histoire d'un petit garçon dont les parents divorcent :
- Tu veux vivre avec ta maman ?
- Non, car elle me bat.
- Tu veux vivre avec ton papa ?
- Non, car il me bat.
- Mais tu veux vivre avec qui alors ?
- Avec le FC Nantes, car ils ne battent personne ! »
 
Tout cela restait bon enfant ! Mais ça... c’était avant !
 
 Car un soir de mai 2007, à la 88ème minute d’un Nantes / Toulouse, les supporters jaune et vert ont envahi la pelouse...
 

 
Ce soir-là, les nantais ont perdu le match sur tapis vert ! Les trois points de la victoire ont été accordés à Toulouse. Rien à voir avec nos rennais me direz-vous, sauf que ces trois points-là ont permis à Toulouse de passer devant Rennes, lui ont volé la 3ème  place qui l’aurait conduit en UEFA !
Les Nantais souhaitaient-ils nuire au Stade Rennais ? Les Rouge et Noir en sont persuadés. Cela marque le début d’un changement de ton dans les relations entre les deux clubs de supporters !

En 2013, un autre jour de derby la banderole du RCK, les supporters rennais a disparu.
Le kop l’avait préparée pendant des semaines, et installée la veille du match... en entrant dans le stade, ils ont découvert l’immense banderole lacérée. 
 


Pendant des mois, l’histoire a fait l’objet de mille railleries sur les réseaux sociaux: « le Rck a perdu son tifo » est devenu l’hymne officiel nantais, chanté sur tous les airs façon Stromae : « Tifo où t’es, t’es ou ? » ou alerte enlèvement… « kop cherche tifo » suivis de « club cherche palmarès », « stade cherche ambiance », « équipe cherche fond de jeu ».
 
La plaisanterie n’a pas fait rire les Rennais et le ton a continué de monter : envahissements de pelouse, fumigènes et puis bientôt des combats de rue entre supporters des deux clubs.
 
La préfecture d’Ille et Vilaine parle de rivalité historique et liste les incidents qui ont émaillé les rencontres entre les deux équipes. Elle évoque des comportements violents les 29 septembre 2013, 23 février 2014, 21 mai 2015, 19 septembre 2015, 6 mars 2016, 22 octobre 2016.

Pour prévenir des troubles graves à l’ordre public, elle a donc décidé d’interdire « à tout fan du FC Nantes, ou se comportant comme tel, c'est-à-dire, portant notamment, une écharpe, un insigne, un drapeau d’accéder au Roazhon Park et de circuler aux abords du stade. »

 
La Brigade Loire, les supporters nantais ont immédiatement réagi et annoncé un boycott de la rencontre : « accepter ces conditions de déplacement, c’est les entériner ».

La Belle 


Il faut un temps où les derbys faisaient sourire…il serait bien triste qu’ils fassent peur aujourd’hui ?
Alors pour faire redescendre la tension,  une vilaine blague sur chaque camp : on remet les compteurs à zéro, pour que le match se joue sur la pelouse !
 « C'est un gars qui cherche la cassette d'une victoire du FC Nantes. Après de longues recherches, il la trouve enfin dans la catégorie science-fiction. »

« 99% des adultes ne croient plus au Père Noël.
Les autres sont abonnés au stade rennais !
 ».
 
Bon match !
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Exposition War à la Courrouze

Les + Lus