Et si la Bretagne était la région la plus ensoleillée de France au mois de mai

Le joli moi de mai n'a jamais aussi bien porté son nom dans la région. Partout, des records d'ensoleillement sont en passe d'être battus. Et la chaleur n'est pas en reste. L'été s'est déjà invité en Bretagne.

L'outil indispensable de ce mois de mai 2020 en Bretagne
L'outil indispensable de ce mois de mai 2020 en Bretagne © Fabrice Leroy - France Télévisions
Il va falloir réécrire les paroles de Jacques Prévert.
"Rappelle-toi Barbara, il pleuvait sans cesse sur Brest", ses vers sont en effet ces temps-ci à ranger en bas des placards avec les fameux parapluies. C'est bien simple, pour le prévisionniste de Météo Bretagne, Stéven Tual, ce mois de mai 2020 pourrait bien "être l'un des plus beaux mois de l'histoire de la météo" pour la Cité du Ponant.
 

231 heures d'ensoleillement, un record déjà obsolète. La barre des 240 heures d'ensoleillement pour un mois de mai vient d'être franchie à Brest. Et ce n'est pas fini. "Jusqu'à dimanche, on ne voit aucune divergence sur les prévisions, le soleil sera encore au rendez-vous", constate Stéven Tual.


Des records qui tombent


A tel point que les records absolus d'ensoleillement sont en vue. Celui de 257 heures en juin 2014 "va tomber". Et même celui de 276 heures en juillet 2013 "est menacé". Verdict en fin de semaine.
 

Si la situation de Brest attire le regard, c'est toute la région qui est concernée. "Partout des records seront certainement battus", confirme Stéven Tual. "La seule incertitude c'est pour Rennes", qui affiche 222 heures d'ensoleillement au dernier pointage.

La tendance est toutefois plus marquée sur la côte sud que sur la côte nord. Avec tout de même 214 heures d'ensoleillement à Saint-Brieuc. "Mais ce qui est remarquable et rare en ce mois de mai, c'est que le soleil a été plus généreux sur le département du Finistère". L'explication tient aux orages qui se sont formés dans les terres en début de mois.
 

Pour compléter ce tableau fort idyllique, Lorient est bien partie pour décrocher le titre de ville la plus ensoleillée au mois de mai en France, devant Ajaccio en Corse du Sud. Elle a déja engrangé 246 heures de points soleil. Le record mensuel de 277 heures devrait lui aussi tomber dans les prochains jours. 


Beau et chaud, le cocktail de mai


Un mois de mai très lumineux mais aussi très chaud.
Pour en revenir à notre exemple brestois, la moyenne des températures hautes est dejà de 19,1°, le record étant de 20,6° pour l'ensemble du mois de mai 1989. Là aussi, le record risque de tomber. "On devrait même titiller à Brest,  d'ici dimanche, le record absolu pour une journée du mois de mai, qui est de 30° le 5 mai 1937", ajoute notre prévisionniste.

Pour les explications techniques, c'est assez simple. "Nous avons un anticyclone qui est centré sur notre région depuis une bonne partie du mois. Il est très peu mobile, et nous ramène des masses d'air chaud de Méditerranée, de la Péninsule Ibérique et de Madère".  Cet anticyclone favorise un courant d'air de secteur nord-est qui provoque aussi un assèchechement des sols, et une possible sécheresse à venir, le revers de la médaille.
 
En ce printemps 2020, l'été s'est donc déjà invité en Bretagne. Un mois de mai beau et chaud, la combinaison idéale pour sortir en douceur du confinement.
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
météo prévisions météo
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter