SNCF : panne à Montparnasse, le trafic interrompu ce matin a repris

Peu après 8h30 ce matin, une panne est intervenue sur le système informatique permettant le suivi des trains en temps réel à Montparnasse. Une panne qui a paralysé totalement le trafic SNCF au départ et à l'arrivée de la gare parisienne. Le système a été réparé vers 10h30. Le trafic peut reprendre.

Déjà ce vendredi soir 27 mai un incident technique à Montparnasse avait perturbé le trafic SNCF
Déjà ce vendredi soir 27 mai un incident technique à Montparnasse avait perturbé le trafic SNCF © MATTHIEU ALEXANDRE / AFP
Les deux TGV partis de la Bretagne et devant rejoindre Paris, le premier à 10h30 et le second 11h26 ne pourront pas entrer en gare et seront arrêtés dans une gare précédente. Une panne sur un système informatique à Montparnasse a en effet totalement interrompu le trafic SNCF ce matin. Aucun train ne pouvait entrer, ou sortir de la gare parisienne depuis 8h40. Les trains à destination de Rennes et de la Bretagne, de la même façon n'ont pas pu quitter la capitale ce matin. La SNCF qui a tout mis en oeuvre, a-t-elle assuré, pour réparer cette panne, a pu remettre le système informatique en marche à 10h30, et le trafic a repris, mais avec du retard.

Quatre trains impactés, avec des retards de plus d'une heure


Cette panne a eu des effets sur quatre trains au départ ou à destination de la Bretagne. Un TGV qui devait rallier Brest ce matin, est parti avec plus d'une heure de retard, un autre pour Quimper, arrivera avec une demi heure de retard. En sens inverse, le train parti de Rennes à 8h05 est arrivé avec plus d'une heure de retard à Montparnasse, le suivant parti à 9h10, qui devait arriver à 11h26, devrait atteindre Montparnasse vers midi.
La SNCF précise que la "garantie ponctualité" s'appliquera, c'est à dire un remboursement de 25 à 75% du titre de transport.

Cette panne n'a occasionné que peu de perturbations en gare de Rennes
Cette panne n'a occasionné que peu de perturbations en gare de Rennes © Sandrine Ruaux - France 3 Bretagne

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports