Tempête Gérard. En images, des rafales jusqu'à 157 km/h, 10 000 foyers toujours privés d'électricité en Bretagne

La tempête Gérard a balayé la Bretagne, avec des rafales jusqu'à 157 km/h à la Pointe du Raz et 154 km/h à Groix. Pas de gros dégâts à déplorer, mais des arbres et des poteaux électriques couchés. Avec à la clé des milliers de foyers toujours privés d'électricité et une circulation perturbée à la SNCF.

En Bretagne, c'est à la Pointe du Raz que les rafales les plus fortes ont été enregistrées dans la nuit de dimanche à lundi, avec des vents à 157 km/h. 

La région avait été placée en vigilance orange. La tempête Gérard a balayé tous les départements. 154 km/h ont également été relevés à Groix, et 150 à Belle-Ile.

" Les précipitations ont été copieuses, souligne aussi Météo-Bretagne. Avec plus de 15 mm sur presque toute la région. Ce sont une nouvelle fois les départements du Finistère et du Morbihan qui ont été les plus arrosés", avec jusqu'à 38 mm à Bannalec ou 24 mm à Pleucadeuc.

"Les services de Vigicrue observent une crue des cours d'eau bretons notamment : le Léguer, le Leff, le Gouët, le Morlaix, l'Aulne, l'Odet, la Laïta, le Bravet, le Meu, l'Ille, la Vilaine amont et la Vilaine médiane".

Arbres et poteaux électriques couchés

Si le vent a soufflé fort sur la région Bretagne, il n'y a pas de blessés à déplorer. Mais les pompiers ont malgré tout multiplié les interventions pour des chutes d'arbres ou de poteaux électriques. Les services municipaux se sont aussi mobilisés au quatre coins de la région, comme à St-Malo, ou Locronan 

Dans le Finistère, 55 communes ont été concernées par des dégâts, les pompiers ayant effectué 70 interventions tout au long de la nuit.

Le département reste en vigilance jaune ce lundi  pour vent et pluie-inondation. Des risques de débordements sont à prévoir sur l'Aulne, la Laïta et l'Odet.

 

10 000 foyers toujours privés d'électricité en Bretagne 

Ce lundi 16 janvier au matin, "10 000 foyers sont toujours privés d'électricité sur la région Bretagne" indique Enedis, qui précise avoir mobilisé 600 agents et 300 prestataires sur le terrain. C'est le département du Morbihan qui est le plus impacté, avec 4 000 foyers toujours privés de courant.

Circulation perturbée à la SNCF 

Autre effet ricochet de la tempête Gérard, la circulation des trains est également impactée.

Les chutes d'arbres ont interrompu ici et là le trafic sur la région Bretagne, notamment à Bonnemain en Ille-et-Vilaine sur l'axe Rennes/ St-Malo.