• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Trophée Jules-Verne : Spindrift 2 jette l'éponge

© Spindrift
© Spindrift

L'équipage du maxi-trimaran Spindrift 2, lancé dans la chasse au Trophée Jules-Verne, tour du monde en équipage sans escale, et skippé par Yann Guichard,  annonce ce dimanche qu'il renonce à tenter d'améliorer le record en raison de conditions météo défavorables.

Par AFP

 Dans un communiqué, l'équipe du plus grand multicoque de course au monde (40 m), a indiqué que le bateau, co-skippé par le Français Yann Guichard et sa compagne
Dona Bertarelli, "n'a plus l'opportunité" d'améliorer le record du Trophée Jules Verne, détenu par Loïck Peyron et son équipage. "La météo a tranché, poursuit-elle. "Entre un anticyclone des Açores campé en travers de la route et de violentes tempêtes à suivre avec une mer impraticable, les conditions qui règnent sur l'Atlantique sont particulièrement défavorables pour conclure dans les temps ce tour du monde"

Peyron détenteur du record en 45 jours et 13h


"Dès aujourd'hui (dimanche), les marins de Spindrift 2 vont lever le pied et cesser de naviguer en mode record", ajoute le communiqué. Dimanche à 9h, Spindrift 2 accusait un retard de 272 milles (environ 504 km) sur le tableau de marche réalisé par Loïck Peyron et son équipage, détenteurs du record depuis janvier 2012 (45 j 13 h 42 min) avec le même bateau, alors appelé Banque Populaire V.
"Il va falloir gérer l'atterrissage sur la Bretagne car les vents et la mer annoncés sont très forts, a déclaré Guichard. L'objectif est maintenant de passer la ligne d'arrivée à Ouessant en toute sécurité". "Il y a un peu de déception forcément, de ma part et de celle de tout l'équipage, a-t-il ajouté. Mais nous avons tout donné depuis le départ, nous avons fait une belle course, l'ambiance à bord était fantastique et nous n'avons pas à rougir de notre performance (...). Ce n'est que partie remise pour tenter de battre à nouveau ce record".

L'Idec Sport de Francis Joyon lui aussi dans la course


Un autre maxi-trimaran, Idec Sport (Francis Joyon), tente lui aussi de battre le record du Trophée Jules-Verne mais il accusait dimanche à 9h un retard encore plus important (près de 500 milles/925 km) et n'avait plus aucune chance de l'améliorer. Joyon, qui détient le record du tour du monde en solo et sans escale (57 j 13 h 34 min), et ses cinq équipiers ne l'ont pas encore reconnu officiellement mais il est clair qu'ils n'ont matériellement plus aucune chance d'améliorer le record de Peyron.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview François Floret

Les + Lus