• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Selon l'INSEE, les secteurs de Montargis, Gien, Vierzon et Issoudun sont particulièrement touchés par le chômage.

© Ville de Vierzon
© Ville de Vierzon

Par Denis Gannay

Avec plus de 110.000 demandeurs d'emploi, le Centre n'est pas la région la plus durement frappée par le chomage.
Mais les disparités géorgraphiques sont importantes. Et à y regarder de plus près, certains bassins d'activités restent localement très impactés.
C'est le cas, selon l'INSEE, des secteurs de Montargis, Gien, Vierzon et Issoudun.

Sur la zone de Gien, le taux de chomage en 2012 s'établit à 10,8%.
La-bas, la crise économique et financière de 2009 a marqué une rupture, un basculement dans le rouge pour les chiffres de l'emploi. Depuis, difficile pour les entreprises de relever la barre.

Toujours dans le Loiret, le bassin de Montragis, lui aussi, connait un taux de chomage supérieur à la moyenne: 12.3%
Déclin productif, avec son lot de fermeture d'usine ces dernières années, comme l'équipementier automobile Tyssen Krupp, qui après une 40 aine d'année à Amilly a stoppé la production en 2009. Près de 400 emplois perdus.

3ème zone durement impacté par le chomage... celle d'Issoundun.
11.6% en 2012

Mais le bassin d'emploi le plus durement touché dans la région est selon l'Insee celui de Vierzon.
13.2% de chomage
Un chiffre qui s'explique par le tissu économique, majoritairement constitué de petites voire très petite entreprises, plus vulnérables en temps de crise.
Par ailleurs, l'industrie y représente un tiers de l'emploi salariés privé. Or l'industrie est depuis plusieurs années l'un des secteurs économique français fragilisé.

Marine Demazure





A lire aussi

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus