Mariages chinois: la tentative de conciliation de Lise Han échoue devant les Prud'hommes

Suite de l'affaire des mariages chinois avec le premier volet civil, lundi, devant le conseil des Prud'hommes de Tours où Lise Han venait contester les motifs de son licenciement. Aucun accord n'a été trouvé entre la conseillère du sénateur-maire Jean Germain et l'Office de tourisme. 

Lise Han devant les Prud'hommes à Tours (Indre-et-Loire)
Lise Han devant les Prud'hommes à Tours (Indre-et-Loire) © P.Do Lepais - France 3 Centre
Depuis son licenciement pour faute grave en novembre dernier, Lise Han ne cesse de contester son renvoi de l'office de tourisme. A ce titre, l'ancienne chargée de mission à la mairie de Tours réclame 140 000 euros de dommages et intérêts.

Video: Lise Han demande à Jean Germain de " prendre ses responsabilités "

Embauchée en mars 2008 à la mairie de Tours, Lise Han aurait démissionné fin 2011 à la demande de Jean Germain pour rejoindre l'office de Tourisme. Organisme co-géré par la municipalité et dont elle sera licenciée un an plus tard par le directeur, Jean-François Lemarchand. Ce dernier, mis en examen pour emploi fictif, a reconnu avoir embauché Lise Han sous la pression du maire.

A l'issue de cette tentative de conciliation, aucun accord n'a été trouvé entre les deux parties. L'audience a donc été renvoyée au 12 juin.

Vidéo: Pour Me Ch.Moysan, avocat de Lise Han, sa cliente a été " licenciée de façon désagréable "


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mariages chinois justice
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter