Cet article date de plus de 8 ans

Retour sur la visite de François Hollande lundi 4 mars à Blois

Le chef de l'Etat a annoncé qu'un projet de loi sur la réforme de la formation professionnelle serait prêt d'ici fin 2013 afin de recentrer le secteur sur les jeunes et les chômeurs
Le chef de l'Etat a annoncé qu'un projet de loi sur la réforme de la formation professionnelle serait prêt d'ici fin 2013 afin de recentrer le secteur sur les jeunes et les chômeurs
32 milliards d'euros sont consacrés chaque année à la formation professionnelle.
32 milliards d'euros sont consacrés chaque année à la formation professionnelle.
François Hollande souhaite un recentrage de la formation professionnelle sur les demandeurs d'emploi qui ne représentent que 13% de l'effort financier global et sur les jeunes dont un quart aussi sont au chômage.
François Hollande souhaite un recentrage de la formation professionnelle sur les demandeurs d'emploi qui ne représentent que 13% de l'effort financier global et sur les jeunes dont un quart aussi sont au chômage.
Aujourd'hui, la formation professionnelle bénéficie aux cadres, aux salariés de moins de quarante ans et à ceux qui ont une bonne formation initiale. Bref, à ceux qui en ont peut-être moins besoin.
Aujourd'hui, la formation professionnelle bénéficie aux cadres, aux salariés de moins de quarante ans et à ceux qui ont une bonne formation initiale. Bref, à ceux qui en ont peut-être moins besoin.
Le président compte sur la formation professionnelle pour « rapprocher les 300 000 offres d'emplois qui ne trouvent pas preneurs de candidats compétents ».
Le président compte sur la formation professionnelle pour « rapprocher les 300 000 offres d'emplois qui ne trouvent pas preneurs de candidats compétents ».
« Est ce raisonnable d'avoir 55 000 organismes de formation » s'est-il interrogé, prônant la mise en place d'un « véritable système de certification et d'évaluation pour garantir l'efficacité des prestations délivrées ».
« Est ce raisonnable d'avoir 55 000 organismes de formation » s'est-il interrogé, prônant la mise en place d'un « véritable système de certification et d'évaluation pour garantir l'efficacité des prestations délivrées ».
Sur les deux milliards d'euros que rapporte chaque année la taxe d'apprentissage, moins des deux tiers (62 %) sont effectivement affectés à l'apprentissage.
Sur les deux milliards d'euros que rapporte chaque année la taxe d'apprentissage, moins des deux tiers (62 %) sont effectivement affectés à l'apprentissage.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
politique emploi