Cet article date de plus de 7 ans

Habitat passif : 1er bâtiment collectif en région Centre

C'est le premier bâtiment collectif passif de la région Centre. Une vingtaine d'appartements accueilleront des locataires, à St Doulchard, dès le 1er juillet. Grâce aux critères de la construction passive, la facture d'énergie (chauffage et électricité) ne devrait pas dépasser les 150 euros par an.
© F3 Centre

L'éco quartier de Baudens : un habitat passif et collectif

Jusqu'à présent, une maison pouvait être passive. Un immeuble collectif, c'est une première, en tous cas en région Centre.
A Saint Doulchard, la vingtaine de T2 et T3 qui vient de sortir de terre peut se targuer d'être un habitat passif. La construction tout en bois sert d'isolant à l'extérieur, comme à l'intérieur. L'immeuble est orienté plein sud pour les pièces de vie et au nord pour les salles de bain et les chambres. Du triple-vitrage a été posé partout et des isolants traditionnels comme la laine de verre et la fibre de bois complètent le dispositif. 
Cette construction a un coût : 2,2 millions d'euros, soit un surcoût de 20% du aux contraintes de performance énergétique. Une évaluation sera faite pendant 3 ans pour tenir compte des remarques et améliorer ce bâtiment passif qui reste expérimental à l'échelle de la région.

Reportage France 3 Centre : Nicolas Chigot, Aline Métais
durée de la vidéo: 01 min 19
Immeuble collectif passif

Bâtiment basse consommation, maison passive : quelle différence ?






Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement