Interpellation de Joué-les-Tours : "pas de place dans la Police pour la violence" pour Manuel Valls

Le ministre de l'Intérieur s'est exprimé sur l'arrestation "musclée" de Joué-les-Tours durant laquelle une femme avait été frappée à coup de matraque. Manuel Valls, invité ce matin par Jean-Jacques Bourdin sur RMC, a affirmé "qu'il n'y a pas de place dans la Police pour la violence"

© BFM
Le ministre a d'abord rappelé que l'Inspection générale de la Police nationale avait été saisie de l'affaire, ainsi que le Parquet de Tours.

La vidéo montrant un policier frappant une femme à l'aide d'une matraque, avant de l'asperger de bombe lacrymogène, était intitulée par son auteur "Honte à la police française". Manuel Valls a tenu à se détacher de l'intitulé de cette vidéo : "Je n'accepte pas le mot Honte à la Police", a-t-il précisé. "Ce n'est pas toute la Police française qui est concernée. Attendons d'avoir tous les éléments concernant cette affaire mais il n'y a pas de place dans la Police pour de la violence" (...)
"La police doit être irréprochable et l'immense majorité des policiers fait un travail difficile et remarquable" a ajouté le ministre de l'Intérieur

Extrait de l'émission de Jean-Jacques Bourdin, diffusée ce matin à 8H35 sur BFM TV :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société faits divers