• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Festival de Loire : Si on allait voir la Boule de Fort

La Boule de Fort au Festival de Loire à Orléans / © Anne Lepais
La Boule de Fort au Festival de Loire à Orléans / © Anne Lepais

L'association Jeux, Culture et Tradition d'Anjou propose pendant le festival de s'initier à la Boule de Fort sur une piste spécialement montée sur le quai Châtelet.

Par Anne Lepais

Samedi dernier une équipe de cinq personnes installait pour la première fois au Festival de Loire une piste de boule de fort de vingt mètres de long sur cinq de large sur une charpente en bois fabriquée spécialement pour l'occasion.

C'est la première fois que notre association quitte le département du Maine-et-Loire et notre commune Beaufort-en-Anjou afin de promouvoir notre jeu traditionnel de la boule de fort. Eric Szczuczynski, président de l'association.



 

Eric, marinier, construteur de bateaux fluviaux et restaurateur de la gabarre "Val de Vienne" / © A.L
Eric, marinier, construteur de bateaux fluviaux et restaurateur de la gabarre "Val de Vienne" / © A.L

Accès est libre à la piste

Timéo, Sarah et Kévin encadrés par Kiki et Michel, les animateurs, ont saisi la boule de bois pour approcher le plus près possible du maître (l'équivalent du cochonnet à la pétanque).

Surtout ne pas jeter les boules, mais les faire rouler. Kiki, animateur

Accroupi, kévin dépose délicatement sa boule en lui imprimant une poussée de façon à ce qu'elle atteigne son but, environ 50 secondes pour un bon tireur.

Kévin se lance et fait rouler la boule délicatement / © Anne Lepais
Kévin se lance et fait rouler la boule délicatement / © Anne Lepais

La boule

Plus large qu' épaisse, elle est composée de deux parties de bois chevillées et cerclées de fer. D’équilibre instable car formée par un côté légèrement évidé en son centre, donc plus léger et d’un côté renforcé de plomb ou d’une vis incrustée dans le bois, elle offre un centre de gravité légèrement décalé (côté fort, d'où le nom du jeu). De 13 centimètres de diamètre, elle pèse 1,3kg et le maître (cochonnet) 300g.

Le terrain

Autrefois, les terrains en forme de gouttière et particulièrement grands (30 m de long sur 7 de large) avec les bords relevés de trente à quarante centimètres étaient en terre tamisée et battue. Situés en plein air ils se dégradaient rapidement. Désormais, ils sont pour la majorité couverts et fabriqués en matières synthétiques sur une longueur de 18 à 24 m pour une largeur de 5 à 6 m. Le port des chaussons reste obligatoire pour ne pas abîmer le terrain. 
Piste de Boule de Fort installée quai du Châtelet / © A.L
Piste de Boule de Fort installée quai du Châtelet / © A.L

Les règles

Les parties de boules se jouent entre équipe de 2 ou 3 joueurs disposant de 2 boules chacun. Le jeu se joue par équipe, chaque joueur ayant deux boules. Le principe est de placer les boules le plus près possible du maître. On ne doit pas jeter les boules, mais les faire rouler en ayant pris soin, avant chaque départ, de frotter ses boules avec un chiffon afin d’éviter toutes poussières qui pourraient les faire dévier de leur course. Suivant la piste, elle peut parfois mettre 50 secondes avant d’atteindre son but. Les points sont inscrits sur un compte-points, semblable à deux horloges. L’équipe gagnante est celle qui a marquée 10 points la première. Dans une compétition, la finale se joue en 12 points.

La tradition

A la fin de la partie, la coutume veut que le gagnant paie un verre et si le perdant n'a marqué aucun point, il doit aller « biser le cul de la Fanny », représentation d’une femme montrant ses fesses (photo, peinture, sculpture).

Les femmes 

Autrefois, les femmes étaient interdites de jouer, Cependant depuis les années 1970, certaines sociétés de jeu de boule de fort acceptent leur présence. Il existe même des challenges mixtes.

Kiki et Michel les animateurs, Kévin, Timéo et Sarah, les enfants amateurs sur le stand de la Boule de Fort / © A.L
Kiki et Michel les animateurs, Kévin, Timéo et Sarah, les enfants amateurs sur le stand de la Boule de Fort / © A.L

Il existe encore aujourd'hui 395 associations de boules de fort, appelées société ou cercle, qui regroupent environs 60 000 boulistes.

Petit lexique

Bauge : tiges de métal de différentes tailles permettant de mesurer la distance entre le maître et les boules en cas de doute lors de l’attribution des points.
Fanny : (de l’anglais « fanny », « cul, fesses ». A la fin d’une partie, si les perdants n’ont pas marqué de points, ils se doivent de respecter la coutume qui consiste à « biser le cul de Fanny », représentation coquine d’une femme dévoilant ses fesses. Vue d’un mauvais œil par le clergé, Fanny a été cachée derrière un rideau. Elle était la seule femme autorisée au jeu de boule. On dit aussi « aller à Brion ».
Fort : côté le plus bombé et le plus lourd d’une boule de fort.
Maître : boule qu’on lance ou qu’on place le premier pour servir de but. (équivalent du cochonnet à la pétanque).

Sur le même sujet

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus