Cet article date de plus de 7 ans

Mobilisation sur le site Alcatel Lucent Ormes (Loiret)

L'entrée du site Alcatel-Lucent à Ormes est bloquée depuis 10h ce matin par une soixantaine de salariés. Une opération coup de poing qui empêche de procéder aux expéditions vers les sites français et européens du groupe.  
Si la mobilisation semble faible, une soixantaine de salariés seulement sur les 283 d'Alcatel Ormes, elle n'en demeure pas moins stratégique. Les camions qui emportent chaque fin de mois les marchandises vers les autres sites du groupe ne peuvent plus sortir. Les syndicats ont souhaité envoyer un message fort à la direction et n'exclut pas d'employer d'autres "moyens coercitifs", comme l'a indiqué Eric Petit, délégué CFDT Alcatale
Le 8 octobre dernier, Alcatel-Lucent a annoncé un vaste plan de restructuration qui prévoit la suppression de 10.000 postes dans le monde.  En France, 900 emplois seront touchés, soit par le biais de mutations en raison de fermetures de sites, soit par l'externalisation de certains postes comme dans les services informatiques.

A Ormes, le plan de restructuration prévoit de transférer un 1/3 des salariés sur le site d'Alcatel-Lucent à Villarceaux. Mais l'activité réparation des cartes mémoire sera cédée. Les quelque 200 salariés concernés s'inquiètent de cette externalisation à venir et redoutent le démantèlement du site. 

►lire aussi : Alcatel-Lucent, une histoire chaotique ponctuée de plans sociaux


 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie social