Cet article date de plus de 6 ans

Mory Ducros : levée du blocus d'Artenay à l'aube

Le blocage du site d'Artenay (Loiret) a été levé à 5 heures du matin. Ce blocage de la plus grosse plateforme française du transporteur Mory Ducros avait démarré mercredi en début de soirée.

Mory Ducros : blocus d'Artenay
Mory Ducros : blocus d'Artenay © GUILLAUME SOUVANT / AFP
##fr3r_https_disabled##

Blocus express de la plateforme d'Artenay

En début de soirée, près de 80 salariés, dont certains ont faire le trajet en car de Rouen, mais aussi de Saint-Etienne et du Mans, se sont réunis devant le site de Mory Ducros à Artenay, dont les grilles étaient fermées. Cette plateforme est la plus importante du transporteur, en France. Elle fonctionne jour et nuit et de fait, les camions bloqués à l'extérieur commençaient à s'accumuler dès 20H30.Le blocage a duré toute la nuit. A 5 heures jeudi matin, le dispositif était finalement levé.

Les salariés entendaient protester contre les propositions d'indemnités d'Arcole Industries. 

Plan social revu à la hausse chez Mory Ducros : le gouvernement estime que les conditions sont réunies pour une fin de conflit

Dans la même soirée, des négociations se déroulaient à Matignon, en présence du Ministre du Redressement Productif, Arnaud Montebourg. Le plan social concernant les 2850 salariés de Mory Ducros licenciés a été revu et amélioré. L'enveloppe destinée aux indemnités passe de 21 à 30 millions d'euros, soit un montant de 10.000 euros par salarié contre les 7.000 euros prévus initialement.

"Après une journée et une nuit de négociation conduites sous l'égide du ministre du Redressement productif", les organisations syndicales CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC (...) "se sont déclarées prêtes à signer l'accord collectif permettant la levée des conditions suspensives et donc la recevabilité de l'offre" de reprise de Mory Ducros par Arcole Industries

(Communiqué commun des ministres du Travail, du Redressement productif et des Transports)












Poursuivre votre lecture sur ces sujets
social