• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

18 ans de réclusion criminelle requis contre l'ex-actrice de films X

A la barre, Alexandra Nicolas répond du meurtre de son amant. / © Dessinatrice Eléonore Dougnac
A la barre, Alexandra Nicolas répond du meurtre de son amant. / © Dessinatrice Eléonore Dougnac

Alexandra Nicolas est entendue, pour le meutre d'Alain Leleu, devant les Assises d'Eure-et-Loir. L'avocate général a requis, ce mercredi, 18 ans de réclusion criminelle. Elle a demandé trois ans de prison dont deux fermes à l'encontre de l'homme qui l'a aidé à dissimuler le corps. 

Par D.Cros

Accusée d'avoir étranglé son compagnon avec une ceinture en février 2010, l’ancienne escort girl n'a jamais nié les faits... Lors de son procès, elle a présenté un double visage : d'un côté, celui d’une mère fusionnelle et amie dévouée de l’autre, celui d'une femme qui a vu une partie de sa vie gâchée par la pornographie.

Pour meurtre et recel de cadavre, l’avocate général a requit 18 ans de réclusion criminelle. A ses côtés, sur le banc des accusés, son autre amant Yves Bernard. L’avocate général a demandé une peine de prison de 3 ans, dont 2 fermes. L’homme aurait aidé Alexandra Nicolas à mettre le corps de la victime dans le coffre de sa voiture avant de la garer sur ce parking à Orléans. Il est entendu pour recel de cadavre et dissimulation de preuves.

C’est sur internet qu’Alexandra Nicolas a rencontré Alain Leleu. Le 6 février 2010, une violente dispute éclate entre les amants. L'homme aurait sous-entend que la fille d’Alexandra, pourrait elle aussi devenir une prostituée. Il aurait également menacé de leur couper les vivres. Sa maîtresse s’est alors saisie d’une ceinture et l'a étranglé. Le verdict est normalement attendu pour ce vendredi. 

► Reportage de Didier Lepape et Vincent Logereau
Affaire Leleu : 4ème jour de procès
Intervenants
Me Antoine Fabre, avocat d'Alexandra Nicolas
Me Magali Castelli-Maurice, avocate de la famille Leleu

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus