• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Alerte à la pyrale du buis

pyrale du buis / © France 3 Centre
pyrale du buis / © France 3 Centre

Depuis quelques mois, la pyrale du buis s'est installée en région Centre. Cette chenille invasive a fait ses premiers pas en France en 2008, introduite par erreur en Alsace par les ports de marchandises en provenance d'Asie. Elle a depuis, peu à peu, colonisé toute la France.

Par Anne Lepais

Des générations de jardiniers ont adoré le buis, la plante universelle sans souci, qui se taille bien, reste verte l'hiver et a le bon goût de pousser lentement. Ces temps sont révolus, car la guerre est déclarée !

C’est par l’Allemagne, puis l’Est de la France que le papillon a été introduit, en 2008, dans un chargement de buis arrivé d’Asie. Repérées au début dans le Haut-Rhin et plus récemment en Ile-de-France et Poitou-Charentes, les chenilles de la pyrale du buis – Lépidoptère – ont été signalées dans le département du Loiret. Si dans les parcs et jardins, il est possible de traiter, le pire est en revanche à craindre pour les forêts naturelles.

Il s’agit d’une espèce invasive qui figure sur la liste d’alerte de l’Organisation européenne et méditerranéenne pour la protection des plantes. Ces chenilles sont extrêmement voraces et dévorent une boule de buis en l’espace d’une journée. En quelques jours, les buis peuvent être complètement décimés, comme s’ils avaient brûlés.

Les répérer 
L'animal au corps vert clair strié longitudinalement de vert foncé avec une tête noire luisante tisse des toiles autour des plants colonisés et laisse sur le sol de nombreuses déjections vert foncé.
La pyrale du buis tisse des toiles autour des plants infestés / ©
La pyrale du buis tisse des toiles autour des plants infestés / ©

Les éradiquer
Les chenilles non-urticantes peuvent être écrasées entre les doigts sur les plants faiblement infestés. Une pulvérisation biologique de Bacilius Thuringiensis appliqué à l’intérieur des rameaux et sous les feuilles où les chenilles se cachent est à ce jour un moyen efficace à renouveler tous les 10 jours. Vous pouvez aussi éliminer les pyrales en brossant et en coupant les rameaux infestés et les brûler – attention : ne surtout pas jeter ces derniers dans votre compost ou dans votre poubelle.
D’autres jardiniers aspergent le buis avec un puissant jet d’eau pour faire tomber l’envahisseur et l'écraser sans pitié.

Patrimoine menacé
La chenille qui se transforme en chrysalide pour donner naissance en mai à un papillon, se reproduit et répète le même cycle en juillet et septembre. Ainsi trois générations de Cydalima Perspectalis peuvent se former chaque année et menacer tout le patrimoine du buis, surtout dans une région comme celle du Val de Loire où il orne les jardins à la française des châteaux de la Loire.
 
En savoir plus 
La pyrale du buis http://www.insectes-net.fr/pyrale/pyrale3.htm 
Les traitements : Bacilius Thuringiensis 

Lire aussi 
Panique dans les buis : http://www.charentelibre.fr
►►►Reportage à Cinq-Mars-la-Pile en Indre-et-Loire : Marine Demazure, Pierre-Do Lepais, Vincent Logereau et Frédéric Marche
Intervenants : Gildas, Alain Roques, directeur de l’unité de Zoologie forestière à l’INRA d’Orléans
Pyrale du Buis en région Centre
Reportage : Marine Demazure, Pierre-Do Lepais, Vincent Logereau et Frédéric Marche

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus