Un médecin du Cher soupçonné de viols aggravés sur des patientes

Argent-sur-Sauldre (Cher) : la rue où exerçait le Dr Thierry Dassas / © L.Blache
Argent-sur-Sauldre (Cher) : la rue où exerçait le Dr Thierry Dassas / © L.Blache

Agé de 64 ans, l'homme est soupçonné de viols par personne abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions et atteinte à l'intimité de la vie d'autrui.

Par E. Bruzat / E. Tixier /AFP

Un médecin généraliste d'Argent-sur-Sauldre a été mis en examen et placé en détention provisoire cet après-midi à Bourges.
Il est soupçonné de viols par personne abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions et atteinte à l'intimité de la vie d'autrui. Une enquête est en cours.

Un généraliste du Cher soupçonné de viol

Un médecin généraliste du Cher, âgé de 64 ans, a été mis en examen pour viols par personne abusant de l'autorité que lui confèrent ses fonctions et atteinte à l'intimité de la vie d'autrui en fixant l'image d'une personne sans son consentement. Il a été placé en détention provisoire sur réquisition du parquet.

Deux patientes ont porté plainte contre le médecin

Deux patientes, dont une âgée de 18 ans, ont porté plainte en affirmant que le praticien, qui exerçait à Argent-sur-Sauldre (nord du département du Cher), leur avait fait subir des pénétrations digitales. Des vidéos ont été saisies par les enquêteurs. "Une dizaine de victimes" y sont visibles et doivent à présent être identifiées et contactées, a indiqué le procureur de la République de Bourges,  Vincent Bonnefoy.

Devant le juge des libertés et de la détention, l'homme a reconnu avoir filmé certaines patientes, mais a nié les viols. Pour lui, il s'agissait de pratiques médicales classiques dans le cadre d'examens gynécologiques que pratiquent parfois les médecins généralistes, en particulier à la campagne. 

► Interview de Vincent Bonnefoy, procureur de la République de Bourges
Vincent Bonnefoy, procureur de la République de Bourges, sur l'affaire du médecin du Cher

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus