Obsèques de Bertrand Nzohabonayo à Joué lès Tours

C'est à 14h lundi après-midi, que Bertrand Nzohabonayo, a été inhumé au cimetière de Joué lès Tours, en présence de sa famille et de ses proches.

Rappel des faits

Le jeune homme avait été abattu par les policiers du commissariat de cette cité de la banlieue de Tours, le 20 décembre dernier; Il s'était présenté à l'hôtel de police muni d'une arme blanche. Selon les témoignages des forces de l'ordre, il se serait précipité sur les policiers, blessant grièvement 2 d'entre eux, et plus légèrement une fonctionnaire de police. Toujours selon leur témoignage, Bertrand, converti à l'Islam, se faisait également appeler Bilal, aurait vrié "Allah Akbar" (Allah est Grand), en brandissant un couteau.

Cette version a depuis, été largement contestée par la famille et les proches de Bertrand. Selon eux, le jeune homme aurait été interpellé à l'extérieur du commissariat, alors qu'il rentrait chez lui après avoir effectué des achats chez un commerçant local. Les policiers souhaitaient obtenir des renseignements au sujet d'une altercation survenue la veille, et à laquelle Bertrand n'aurait pas participé. Le jeune homme se serait alors rebellé et aurait sorti un couteau.
En revanche, mis à part les policiers, personne, parmi les témoins de l'interpellation n'a entendu crier "Allah Akbar".

A la Rabière, ce quartier populaire de la cité Jocondienne, les copains de Bertrand se sont mobilisés pour organiser une collecte, permettant de financer les 3000 € nécessaires à l'organisation des obsèques.

Tout savoir sur cette affaire : centre.france3.fr et les éditions régionales de France 3 Centre