• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Assises d'Indre-et-Loire : Medhi Bouchekia condamné à trente ans de réclusion criminelle

La cour d'assises d'Indre-et-Loire, à Tours. / © F3Centre/A. Moreau
La cour d'assises d'Indre-et-Loire, à Tours. / © F3Centre/A. Moreau

L'avocat général avait requis vendredi la réclusion criminelle à perpétuité contre Medhi Bouchekia, jugé depuis lundi devant les assises d'Indre-et-Loire pour le meurtre de Charly Corsi. Le corps du chauffeur de taxi tourangeau avait été retrouvé en juin 2011 près de Barcelone.

Par ET

Les assises d'Indre-et-Loire ont rendu leur verdict tard dans la nuit de vendredi à samedi. Les jurés ont condamné Mehdi Bouchekia à trente ans de réclusion criminelle, pour le meurtre, en 2011, de Charly Corsi. Une peine assortie d'une période de sûreté de vingt ans, durant laquelle il ne pourra bénéficier d'aucun aménagement de peine.

20 ans de période de sûreté

L'avocat général avait requis vendredi soir la réclusion criminelle à perpétuité contre l'accusé âgé de 34 ans. Le corps de Charly Corsi, jeune chauffeur de taxi de 27 ans, originaire de Monts, en Indre-et-Loire, avait été retrouvé sans vie dans un véhicule, près de Barcelone.

Durant une semaine, les juges se sont penchés sur la personnalité de l'accusé : Mehdi Bouchekia, apparu au domicile de Charly Corsi, en possession des vêtements, de la carte bancaire et du téléphone du chauffeur de taxi, et ce quelques jours après la disparition de ce dernier.

Un accusé déjà condamné par le passé

Déjà condamné à l’âge de 16 ans pour tentative de vol avec violences ayant entraîné la mort sans intention de la donner, Mehdi Bouchekia s'était illustré pour des faits de trafic de drogue. Il encourait la réclusion criminelle à perpétuité.

A lire aussi

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus