• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Académie Orléans-Tours : Parcoursup, c'est reparti !

© Parcoursup
© Parcoursup

Le 15 mai, 900.000 lycéens et étudiants ont découvert les réponses à leurs vœux sur Parcoursup, avec le début de la phase d'admission. Cette date marque également l'apogée d'un stress quotidien, ajouté à celui du passage du bac, surtout pour ceux qui se trouvent sur liste d'attente

Par Elsa Cadier

Parcoursup : l'appli est-elle encore un parcours du combattant ?

Comme chaque année, les lycéens futurs bacheliers et leurs parents sont en état de stress, non seulement à l'approche du bac, mais aussi avec Parcoursup. L'application destinée à recueillir et gérer les vœux d'affectation des futurs étudiants a dévoilé à chacun mercredi 15 mai les premières réponses. Ce système numérique,  mis en place par le ministère de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation en 2018 remplace l'ancien APB (Admission Post-Bac) qui avait été vivement critiqué en 2017. Dès sa première mise en place, il avait généré quelques problèmes notoires. Bon nombre d'étudiants s'étaient retrouvés sans affectation à la rentrée universitaire. 


Un système "dynamique"

Pour palier à cette attente - et c'est la grande nouveauté 2019 - la  "phase d'admission" a été réduite. Elle a lieu désormais du 15 mai au 19 juillet. Les étudiants auront ainsi le temps de s'organiser. Autre nouveauté : les bacheliers pourront voir évoluer quotidiennement leur place dans la liste d'attente. Seront-ils pour autant moins découragés ? L'avenir nous le dira. 

►www.parcoursup.fr
Interview de la rectrice d'académie d'Orléans-Tours
Interview de la rectrice d'académie d'Orléans-Tours Katia Béguin sur Parcoursup


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer