Les intermittents du spectacle investissent les théâtres d'Orléans et Tours pour manifester leur colère

Les occupations se multiplient en France pour réclamer la réouverture des lieux de Culture, salles de spectacle, théâtres, musées ou cinémas. La Région Centre-Val de Loire n'est pas en reste, après Châteauroux, les acteurs culturels d'Orléans et Tours ont décidé d'occuper les théâtres de leur ville

12 mars 2021. Des manifestants ont décidé d'occuper le théâtre de Tours, ils réclament la réouverture des lieux de culture.
12 mars 2021. Des manifestants ont décidé d'occuper le théâtre de Tours, ils réclament la réouverture des lieux de culture. © F3CVDL

Après plusieurs réunions au cours de la semaine, les intermittents du Loiret ont finalement décidé d'occuper le Théâtre d'Orléans, ce vendredi 12 mars en fin d'après-midi.

"Cela vient juste de se décider au sein du collectif, et nous sommes une cinquantaine à nous installer en ce moment-même, raconte Vincent Lemaire, du collectif CUIP 45. Et nous sommes bien partis pour rester!"

L'occupation se fait à l'appel de trois organisations : le Collectif Unitaire Intermittents et Précaires (CUIP 45), le Syndicat National des Artistes Musiciens-CGT (SNAM CGT 45) et SUD Culture Loiret.

© F3CVDL

Situation identique à Tours, où le Grand Théâtre est désormais occupé, avec une dizaine d'intermittents qui se préparent à y passer la nuit, avant d'être rejoints demain par d'autres manifestants.

"Pour des raisons de sécurité, le directeur du Théâtre, qui nous soutient, voulait que l'on repousse l'occupation à lundi prochain, explique Dominique Chanteloup, un musicien qui fait partie du collectif. Mais on a quand même décidé d'accélérer le mouvement et les questions de sécurité sont maintenant résolues."

Tous espèrent que la multiplication des occupations de lieux de culture en France, dans la foulée du Théâtre de l'Odéon à Paris, va pousser le gouvernement à réagir. Les revendications sont précises mais les priorités restent la deuxième année blanche pour les intermittents et la réouverture de tous les lieux culturels.

"Tous les protocoles sanitaires ont été mis en place en septembre-octobre dans les lieux culturels et on sait très bien qu'il n'y a pas eu de cluster, reprend Dominique. On ne comprend pas pourquoi il y a cette tolérance par rapport aux supermarchés, par exemple, et qu'on nous interdit de jouer."

NOUS OCCUPONS LE THÉÂTRE D'ORLÉANS EN CE MOMENT #occupationodeon #cultureendanger CUIP45, SNAM Cgt Orléans, Sud Culture Loiret

Publiée par CUIP 45 sur Vendredi 12 mars 2021

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire politique culture covid-19 santé société