Cyclisme sur piste : le Berrichon Benjamin Thomas décroche une nouvelle médaille d'or

Les Mondiaux sur piste se sont terminés en beauté pour la France qui a décroché à deux reprises l'or, ce dimanche 16 avril, à Hong Kong, sur le kilomètre avec François Pervis et l'américaine avec Morgan Kneisky et le Berrichon Benjamin Thomas déjà champion du monde samedi de l'omnium

Par Elsa Cadier

Le Berrichon Benjamin Thomas : 21 ans et deux fois champion du monde

Les Mondiaux sur piste se sont terminés en fanfare pour la France qui a décroché à deux reprises l'or, dimanche, à Hong Kong, sur le kilomètre avec François Pervis et l'américaine, course par équipes se disputant avec des sprints intermédiaires, avec Morgan Kneisky et Benjamin Thomas. La paire tricolore a devancé l'Australie (Meyer / Scotson) et la Belgique (De Ketele / De Pauw). 
"Les trois premiers jours ont été difficiles pour l'équipe de France, on avait du mal à concrétiser notre bonne forme mais on a vécu deux dernières journées fantastiques", a résumé Morgan Kneisky par référence à l'entame laborieuse des "Bleus", hormis la médaille de bronze décrochée par le trio de vitesse par équipes.
Benjamin Thomas, 21 ans, a incarné le souffle entraînant les Français vers le haut des podiums. Le sociétaire de l'Armée de Terre a gagné samedi l'omnium, une épreuve figurant au programme des JO. Il a récidivé, comme il l'espérait, 24 heures plus tard dans l'américaine en étant associé à ce maître à courir qu'est Morgan Kneisky.

Depuis 2013, le Bisontin a gagné à trois reprises le titre mondial dans l'épreuve qui sert de base aux Six-Jours. A chaque fois avec un partenaire différent. Après Vivien Brisse en 2013 et Bryan Coquard en 2015, c'était le tour à Hong-Kong de Benjamin Thomas, qu'il a rejoint à l'intersaison au sein de l'équipe de l'Armée de Terre, non sans avoir failli rester sans emploi suite à son départ de l'équipe britannique Raleigh.
"Revenir en France est un soulagement", convient Kneisky (29 ans) qui espère voir l'américaine réintégrer le programme olympique en 2020. Thomas, son cadet de huit ans, partage cet objectif mais ses performances de Hong Kong lui donnent aussi des ouvertures dans l'omnium (vainqueur) et la poursuite par équipes, un groupe en construction qui a pris une prometteuse cinquième place.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus