Parti de la place de la République le 31 mars dernier, en continuité des manifestations contre la loi Travail, le mouvement " Nuit Debout" désormais 60 villes de France. Une équipe s'est rendue place du Martroi à Orléans (Loiret) où les débuts restent timides

Parti le 31 mars de la place de la République à Paris, le mouvement "Nuit Debout", né de la contestation contre la loi Travail porté par la ministre du travail Myriam El Khomri, s'étend à présent dans 60 villes de France. Il s'est aussi implanté en région Centre-Val de Loire. A Bourges (Cher), Tours (Indre-et-Loire), à Châteauroux dans l'Indre (débuté ce samedi) et à Orléans (Loiret) depuis le 4 avril, des groupes d'hommes et de femmes, de jeunes et de moins jeunes se forment pour échanger, débattre et occuper l'espace public durant la nuit. Le mouvement dans la région reste encore timide. Sans doute est-ce dû à la période de vacances scolaires. 

Parti le 31 mars de la place de la République à Paris, le mouvement "Nuit Debout", né de la contestation contre la loi Travail porté par la ministre du travail Myriam El Khomri, s'étend à présent dans 60 villes de France. Il s'est aussi implanté en région Centre-Val de Loire. A Bourges (Cher), Tours (Indre-et-Loire), à Châteauroux dans l'Indre (débuté ce samedi) et à Orléans (Loiret) depuis le 4 avril.