Boire ou conduire il faut choisir !

Publié le Mis à jour le
Écrit par Ch.Launay

L'un des grands dangers des soirées de réveillon, c'est l'alcool au volant. On n'a pas forcément conscience de prendre de risques après avoir bu même modérément. Pour s'en rendre compte, un centre de formation du Loiret propose de simuler la conduite sous l'emprise de l'alcool. 

Grâce au simulateur du centre de formation de Saran (Loiret), les apprentis-conducteurs peuvent mesurer les conséquences sur leur conduite après la prise de seulement deux verres d’alcool. Ils provoquent une altération des sens, dangereuse quand on est au volant. 



>> video : reportage à l'auto-école Saran conduite 

durée de la vidéo: 01 min 43
L'un des grands dangers de ces soirées de réveillon, c'est l'alcool au volant. On n'a pas forcément conscience de prendre de risque apres avoir bu même modérément. Pour s'en rendre compte un centre de formation du Loiret propose de simuler la conduite sous l'emprise de l'alcool. ©France 3



1/4 des personnes tuées sur la route est âgé entre 18 et 24 ans 

Les jeunes représentent une catégorie de conducteurs particulièrement concernée par les accidents mortels. 25 % des personnes tuées ont entre 18-et 24 ans. Des accidents qui surviennent la nuit et pour lequel l’alcool est en cause une fois sur deux.



Et pour les automobilistes qui ont moins de trois ans de permis la tolérance est de 2 milligrammes d’alcool de litre dans le sang l’équivalent de Zéro verre. Des candidats donc tout désignés pour être capitaine de soirée. Autre moyen de passer un bon réveillon : l’éthylotest. Chaque véhicule doit en posséder un à son bord.  Il permettra d’échapper au rappel à l’ordre des gendarmes qui seront nombreux ce soir sur les routes de la région. 



1 an de retour de soirée à gagner si vous vous engagez à #BienRentrer ce soir.

Via @preventionroutiere 

➡️ http://www.monmodedemploi.fr/

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité