En Centre-Val de Loire comme partout en France, on peut continuer à donner son sang pendant le confinement

Les déplacements pour se rendre dans une collecte de sang restent autorisés pendant le confinement. / © Jean-Pierre BALFIN/LE PROGRES/MAXPPP
Les déplacements pour se rendre dans une collecte de sang restent autorisés pendant le confinement. / © Jean-Pierre BALFIN/LE PROGRES/MAXPPP

L’Etablissement Français du Sang (EFS) constate depuis le début du confinement une baisse du nombre de donneurs. Si en Centre-Val de Loire les stocks sont pour l’instant suffisants, l’EFS reste vigilant et appelle aux dons.

Par Amélie Rigodanzo

Malgré le contexte très perturbé, 75% des donneurs se sont quand même présentés pour donner dans les collectes en région Centre-Val de Loire et Pays de la Loire, dont la gestion commune est centralisée à Tours.

"Le stock de la région est correct, comme celui du national, mais nous restons vigilants car nous avons plusieurs annulations de collectes en lien avec les fermetures de lieux publics comme les écoles"

Chaque semaine, les régions Centre-Val de Loire et Pays de la Loire ont besoin à elles deux de 5 711 dons (4 981 dons de sang, 599 dons de plasma, 131 dons de plaquettes).

Oui, on peut continuer à donner son sang !

Le Professeur Jérôme Salomon, Directeur général de la santé (DGS) l’a précisé au cours d’une allocution le 3 mars 2020 "Les donneurs de sang sont très motivés et il faut qu'ils puissent continuer à donner leur sang. En dehors des rares communes, où il y a un foyer important de virus, le reste des donneurs en France doit continuer à donner".
Une consigne toujours valable depuis l’entrée en vigueur du confinement. Dans ce contexte épidémique, les déplacements pour se rendre dans une collecte de sang restent en effet autorisés, "des dons vitaux sont indispensables pour soigner les patients", insiste l’EFS.

Comment aller donner sans enfreindre les mesures de confinement ?

Pour continuer de se rendre dans les points de collecte, il suffit de remplir l’attestation officielle de déplacement dérogatoire mise à disposition sur le site du ministère de l’intérieur ou de "rédiger une déclaration sur l’honneur indiquant aller donner son sang au motif de l’assistance aux personnes vulnérables" précise l’EFS.

Puis-je donner sans risquer une contamination ?

Les maisons de dons continuent à accueillir des donneurs et ont pris pour cela plusieurs dispositions afin de limiter les risques sanitaires.

Les personnes présentant par exemple des symptômes grippaux seront systématiquement refusées et des mesures de distanciation sont mises en place. Tous les donneurs doivent rester à un mètre les uns des autres et le personnel de collecte est équipé de masques. Enfin, l’EFS demande à tous les donneurs de "bien respecter les gestes barrière, qui sont très efficaces pour limiter les risques de transmission du virus".

L'EFS tient également à rassurer sur un point : "Le coronavirus SARS-coV-2 est un virus respiratoire qui n’est pas présent dans le sang sauf en cas de symptômes très sévères de la maladie, selon l’état actuel des connaissances sur ce virus".

La collecte de sang ne peut être interrompue durant la période de confinement. En France, les réserves actuelles en globules rouges sont de moins de 15 jours et en plaquettes de moins de 3 jours. Les globules rouges se conservent au maximum 42 jours et les plaquettes 7 jours.

Pour savoir où et quand donner, rendez-vous sur dondesang.efs.sante.fr ou sur l’application "Don de sang".

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus