Bourges : découvrez “Le Tourne-livres”, une bouquinerie associative qui va à la rencontre des lecteurs

Le camion du tourne-livres au Val d'auron / © Tandem Images / France Télévisions
Le camion du tourne-livres au Val d'auron / © Tandem Images / France Télévisions

À Bourges, "Le Tourne-livres" vend des milliers de références à des prix très réduits. L’association mène également de multiples activités autour du livre et va notamment à la rencontre des lecteurs en camion ! À découvrir dans notre série "Suivez l'Idée".

Par M. Roy et C. Mette

Au Val d’Auron, à Bourges, les passants flânent autour d’un camion blanc rempli de livres. Il s’agit du véhicule de la bouquinerie associative le Tourne-livres.

Juste après que les deux bénévoles ont installé les étalages de livres devant le camion, les promeneurs commencent à s’arrêter, certains saisissent timidement un ouvrage pour lire la quatrième de couverture.

Anne-Marie Renaud, Bénévole du Tours-livres, nous explique le concept :

Martine Trabard, 78 ans, est la première à s’emparer de quelques romans pour opérer une sélection en vue d’un achat. Parmi les deux titres retenus figurent Les pintades de Téhéran, de Delphine Minoui. La septuagénaire est une habituée du Tourne-livres :

J’ai adhéré à l’association, il y a trois ans. Avec le prix auquel sont les livres, on aurait tort de s’en priver ! ». Martine Trabard poursuit : « Et quand j’ai fini les livres, je les ramène au Tourne-livre pour qu’ils soient revendus, comme ça, ils poursuivent leur voyage.

Très vite, les badauds commencent à discuter au-dessus des caisses de livres. Les ouvrages attirent toutes les générations : au milieu des étagères de livres fantasy la tête brune de Thomas, 10 ans, dépasse :

Je viens très souvent. J’adore les livres de fantasy, j’ai lu Tolkien, Tara Duncan, Eragon... 

Le garçon vient, accompagné de sa mère, et attendrit les bénévoles lorsqu’il part en exploration dans les étagères du camion ou dans les bacs exposés dehors à la recherche de la perle fantasy qu’il pourra dévorer.

Parfois, il s’assoit sur une chaise et il reste toute l’après-midi,

ajoute Marie Avril, bénévole, avec un large sourire aux lèvres.

Plus loin, une jeune femme attrape un ouvrage en s’exclamant :

Celui-ci, ça faisait longtemps que je le cherchais ! 

Mickaëla Lagarde, 20 ans, précise :

Je lis beaucoup, et j’adore le principe de cette association. Je connaissais la boutique, rue Adélaïde Hautval, mais je ne savais pas qu’ils seraient au Val d’Auron aujourd’hui.

Elle conclut en regardant son livre avec gourmandise :

Je sais à quoi je vais occuper ma soirée, maintenant !



 

Le saviez-vous ?

Dans une étude datant de 2019, l’Observatoire de l’économie du livre indiquait que 12 % des Français ont acheté un livre imprimé d’occasion en 2018. Le document souligne aussi que la même année 51 % des Français ont acheté au moins un livre.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus