• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

A Bourges, les facteurs s'arrachent les cheveux

2.000 adresses mal identifiées en centre-ville, un casse-tête quotidien pour les facteurs de Bourges / © France 3 Centre
2.000 adresses mal identifiées en centre-ville, un casse-tête quotidien pour les facteurs de Bourges / © France 3 Centre

Numérotation aléatoire, voire pas de numéro du tout sur certains immeubles, boîtes aux lettres anonymes, enseignes manquantes ... A Bourges, plus de 2.000 habitations et commerces sont mal identifiés. La ville et la Poste ont décidé de mettre de l'ordre dans les adresses du centre historique.

Par JT avec V. Dauphoud-Eddos

"Là, le numéro est absent. De ce côté-là de la rue, le numéro est le 41. Et la porte à côté...est également le 41 !"
Réflexion perplexe d'un facteur berruyer en pleine tournée.
Et ce n'est qu'un exemple parmi beaucoup d'autres : d'après la Poste, plus de 2.000 habitations ou commerces ne porteraient pas de numéro (ou pas le bon), essentiellement dans les rues du centre historique.
"Cela peut poser problème pour nous, explique Christian Courtet, facteur à Bourges, mais aussi pour les jeunes que nous accueillons l'été pour la distribution du courrier".

Faciliter l'intervention des secours


Associer le bon numéro à la bonne adresse, un défi quotidien pour les facteurs, mais aussi pour l'ensemble des services publics. La ville de Bourges, en partenariat avec la Poste, vient donc de lancer une campagne de numérotation, qui devrait permettre de faciliter la vie de tout le monde.
"Les services de secours et de sécurité, lorsqu'ils doivent intervenir, ont besoin de savoir à quelle porte ils doivent frapper pour porter secours le plus rapidement possible, plaide Fabienne Morette, du service de gestion du domaine public de la mairie de Bourges. Un immeuble qui n'a pas de numéro, ça met le doute, tout simplement."

Un numéro pour tous


Un courrier est distribué ces jours-ci par la Poste dans tous les immeubles qui ne sont pas correctement identifiés.
Quand le numéro du bâtiment est connu, facile, c'est au propriétaire d'acheter et de fixer une plaque de numérotation, au maximum à deux mètres du sol.
Mais quand le numéro est un mystère, il faut se référer au plan cadastral, pour savoir exactement où se situe l'entrée principale.

Une campagne similaire a déjà fait ses preuves dans les villes de Châteauroux et Nevers.


► Voir le reportage de Viviane Dauphoud-Eddos et Juliette Roché

A Bourges, les facteurs s'arrachent les cheveux

Renseignements :
Service de gestion du domaine public de la ville de Bourges
02.48.57.82.61 -  gestiondomainepublic@ville-bourges.fr

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus