• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Le groupe “Angle mort et Clignotant” au Printemps de Bourges : deux orléanais sur la route du succès

Le groupe "Angle mort et clignotant" sur la scène du 22 lors du Printemps de Bourges / © Nicolas Ricoud
Le groupe "Angle mort et clignotant" sur la scène du 22 lors du Printemps de Bourges / © Nicolas Ricoud

Le duo orléanais Angle Mort et Clignotant entre en scène ce jour au Printemps de Bourges.  Sélectionné parmi les Inouïs 2018 dans la catégorie hip-hop, le groupe entend bien profiter de cette 42ème édition pour faire des rencontres et marquer les esprits.

Par Eloïse Bruzat avec CM et NR

"Angle mort et clignotant" a pris la route ensemble il y a déjà dix ans. Leur point de départ : Le Bardon dans le Loiret, petite commune à proximité de Meung-sur-Loire. Et aujourd'hui, Romuald Gonzalez et Mathieu Calmelet font un stop sur la scène du 22, pour la première fois de leur carrière. Duo déjanté et  survitaminé, Angle Mort et Clignotant est difficile à classer, mêlant le rap et techno. Le tout agrémenté de textes aussi décalés qu'absurdes !


Concert express 

La règle du tremplin du Printemps de Bourges est simple : après sélection dans chaque région, chaque Inouï a droit à 30 minutes de concert dans la petite mais mythique salle du 22. Un set express au cours duquel il faut exprimer son potentiel, faire découvrir son univers sans se laisser happer par le temps et l'événement. 

C'est un format bâtard. Il faut aller vite... Ce n'est pas frustrant mais il faut condenser ce qui fait notre projet. Donner le nectar, le jus, le meilleur ! Il faut que ça reste la fête, amusant... Si on commence à se mettre la pression, ça ne marchera pas. Il faut tout le contraire pour que notre message passe.


Le groupe "Angle mort et clignotant" est originaire d'Orléans / © NR
Le groupe "Angle mort et clignotant" est originaire d'Orléans / © NR

 

Permis de percer

Pas de pression donc, même si en regardant dans le rétro, on réalise que le Centre-Val de Loire n'a pas eu de représentant depuis 2016... "On est là pour faire des rencontres. Avec les pros et avec le public. C'est pour ça qu'on reste jusqu'à dimanche". 

On veut rencontrer des gens, le plus possible. On veut s'amuser malgré la brièveté du concert. C'est pour cela aussi, que l'on passe toute la semaine ici.


Pour arriver dans les meilleures conditions, le duo a pris le soin de sortir un album, le bien nommé A10, courant avril. "Ce sont des titres existant qu'on a retravaillés"... Une sorte de révision des 30 000 km avant la sortie de nouveaux titres, déjà en préparation. 

C'est un assemblage de tout ce que l'on a fait comme titres jusque là, qu'on a repassé dans la moulinette, qu'on a égalisé et on a fait un joli mastering tout beau.


L'inspiration au volant

Bêtes de scène passées récemment par l'Astrolabe à Orléans ou le Temps Machine à Tours, le duo arpente régulièrement les routes de France. C'est là qu'ils s'appliquent à lire tous les panneaux qu'ils croisent, à chantonner et délirer pour ensuite créer leurs morceaux. 

Et peu importe le confort très inégal de leurs voitures personnelles -Super 5, Berlingo ou Mégane coupé- jusqu'ici, ça roule pour eux !

Angle mort et clignotant : un groupe déjanté sur la scène des inouïs du Printemps de Bourges
Les deux orléanais du groupe "Angle mort et clignotant" ont une passion pour l'automobile, et aussi pour la musique. Sélectionnés pour participer aux Inouïs 2018, ils proposent une musique qui mêle techno et rap ! - France 3 Centre-Val de Loire - Xavier Naizet, Grégoire Grichois, Jean Guéguéniat et Jean-Marie Borès


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

L'accordéoniste de Pierre Perret vous joue une chanson

Les + Lus